Politique

Sénégal : le « capitaine Touré » embauché à la mairie de Dakar

Le gendarme qui a mené l’enquête préliminaire dans l’affaire Sonko a signé un contrat avec la ville de Dakar. Il devient le conseiller à la sécurité urbaine du maire d’opposition Barthélémy Dias.

Mis à jour le 20 avril 2022 à 16:01

Le maire de Dakar Barthélemy Dias et Seydina Oumar Touré, le 19 avril 2022. © Seydina Oumar Touré/Facebook

Seydina Oumar Touré n’aura pas mis longtemps pour retomber sur ses pieds. L’ancien capitaine, radié de son poste de cadre de la gendarmerie par Macky Sall en juin 2021, a signé ce 19 avril un contrat avec la mairie de Dakar. Il est embauché par le maire d’opposition Barthélémy Dias au poste de « conseiller technique en charge de la sécurité urbaine » pour s’occuper des questions d’aménagement et d’éclairage public et des opérations de « dissuasion » des agents chargés de surveiller la ville.

Son contrat, lié au mandat du maire, pourrait durer cinq ans. Seydina Oumar Touré l’a signé quelques jours seulement après avoir été limogé de son précédent emploi. Ce 14 avril, celui que tout le monde continue à appeler « Capitaine Touré », avait en effet été remercié par l’Institut africain de management (IAM), l’une des principales business school du pays. Et ce, trois jours seulement après avoir commencé à y enseigner. Une source au sein de la direction de l’école avait évoqué des « raisons commerciales » et la volonté de ne pas faire de vague après la publication d’un post Facebook du nouveau professeur, très suivi sur les réseaux sociaux.

Pressions

Ancien gendarme à la section de recherche de Colobane, c’est lui qui avait mené l’enquête préliminaire suite à la plainte déposée pour viol contre l’opposant Ousmane Sonko. Après plusieurs sorties médiatiques dans lesquelles il confiait notamment être surveillé par les renseignements sénégalais, il avait été placé en détention avant d’être radié. Son poste à l’IAM venait marquer une nouvelle phase de sa carrière, quelques semaines après la validation d’un master en droit à l’université de Dakar.

Le ministère de l’Enseignement supérieur a toutefois reconnu avoir intercédé auprès de l’établissement privé, arguant des « exigences de performances » auxquelles doivent répondre les instituts de formation du pays. Le fondateur de l’école, le député d’opposition Moustapha Mamba Guirassy quant à lui a reconnu publiquement avoir subi des « pressions » de son ministère de tutelle pour mettre fin au contrat de vacataire de l’ancien capitaine.

Lâché par le député, Seydina Oumar Touré a tout de même profité de l’appui d’une autre figure de l’opposition : le nouveau maire de Dakar Barthélémy Dias. Ce proche d’Ousmane Sonko qui a remporté la mairie de la capitale lors des municipales de janvier dernier, a reçu l’ancien capitaine pour la signature de son contrat le 19 avril. Selon son entourage, c’est lui-même qui a pris la décision de le contacter après avoir eu vent de son limogeage.

Si les deux hommes ne sont pas personnellement proches, le maire désirait lui donner « l’occasion de réaliser son sacerdoce : œuvrer pour sa communauté », affirme un proche de Barthélémy Dias. La proposition, immédiatement acceptée par Seydina Oumar Touré, n’a toutefois « rien de politique », selon un membre de son entourage.