Politique

Franc-maçonnerie en Côte d’Ivoire : les coulisses de l’investiture du Grand maître Sylvère Koyo

Le 23 avril, à Abidjan, l’avocat franco-ivoirien succédera à Hamed Bakayoko à la tête de la Grande loge de Côte d’Ivoire, mettant ainsi fin à une bataille fratricide ouverte après le décès de l’ancien Premier ministre.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 19 avril 2022 à 16:20

Sylvère Koyo a succédé le 23 avril 2022 à Hamed Bakayoko à la tête de la GLCI. © DR

Le 23 avril, Sylvère Koyo sera investi à la tête de la Grande loge de Côte d’Ivoire (GLCI), en présence de Jean-Pierre Rollet, le Grand maître de la Grande loge nationale française (GLNF), loge-mère de plusieurs obédiences africaines. Des délégations venues du Togo, du Congo, du Bénin et de Guinée sont également attendues.

À Lire Franc-maçonnerie en Côte d’Ivoire : au cœur du réseau de Sylvère Koyo, Grand maître de la GLCI

Cette discrète cérémonie se tiendra dans le temple de la GLCI, située dans le quartier résidentiel de Zone 4, à Marcory, dans le sud d’Abidjan. Dans la soirée, les Frères de lumière dîneront au Sofitel Ivoire d’Abidjan, avec leurs épouses.

Nouvelles nominations

Après avoir occupé cette fonction par intérim au lendemain du décès, en mars 2021, de Hamed Bakayoko, et dans un contexte de rivalités internes, Sylvère Koyo a été élu Grand maître à la fin de 2021, lors d’un vote qui l’a opposé au pharmacien Albert Pitté.

Il a choisi Alain-Richard Donwahi, le ministre des Eaux et Forêts, comme député Grand maître, autrement dit comme numéro deux. Donwahi sera lui aussi intronisé le 23 avril, tout comme le chirurgien libanais Assad Bassit.

Propriétaire de la Polyclinique internationale Hôtel Dieu Abidjan (PIHDA), ce dernier a pris ses fonctions de Grand maître du Suprême conseil maçonnique, qui gère les rites et les hauts grades. Il succède ainsi au professeur David Mignonsin, décédé en juillet 2021. La plupart des postes restés vacants à la suite de la disparition de leurs titulaires sont donc désormais pourvus.

À Lire En Côte d’Ivoire, le mystérieux temple des francs-maçons

Après son intronisation, Sylvère Koyo s’attellera à réformer les textes de la GLCI afin d’y susciter l’alternance, comme dans les loges sœurs. Des changements notables sont prévus, concernant notamment les critères de cooptation et de parrainage. Au cours des derniers recrutements, les règles n’ont en effet pas été respectées. Le successeur de Hamed Bakayoko prévoit enfin de revenir sur le principe de mandat à vie conféré au Grand maître.