Politique

Côte d’Ivoire : Ouattara remanie discrètement le directoire du RHDP

Le chef de l’État ivoirien a procédé à de nouveaux réaménagements au sein du parti présidentiel, en faisant entrer deux nouveaux ministres au directoire. Explications.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 13 avril 2022 à 15:32

Alassane Ouattara, le 11 novembre 2021, à Paris. Ivory Coast’s President Alassane Ouattara attends a plenary session at the start of the Paris Peace Forum, in Paris, France, November 11, 2021. © Gonzalo Fuentes/REUTERS

Début avril, Alassane Ouattara a une nouvelle fois remanié l’organigramme du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), dont il avait dévoilé la nouvelle composition le 28 février, lors d’une réunion du conseil politique. Le président avait désigné le ministre chargé des Relations avec les institutions Gilbert Koné Kafana à la tête du directoire du parti, un poste qui était vacant depuis le décès de l’ancien Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, en 2020. Deux nouvelles personnalités viennent discrètement d’intégrer l’organe exécutif.

Proche de Sarassoro

Selon nos informations, il s’agit des ministres Adama Coulibaly (Économie et Finances) et Pierre Dimba (Santé). Le premier est un proche de Fidèle Sarassoro, le directeur de cabinet de la présidence et le second, un protégé de Patrick Achi, le Premier ministre.

Ces ajustements portent désormais à quarante-deux le nombre des membres du directoire. Gilbert Koné Kafana continue d’imprimer sa marque sur le parti, en réduisant significativement l’influence d’Adama Bictogo, ex-directeur devenu secrétaire exécutif et désormais sans grand pouvoir.

À Lire Côte d’Ivoire : Adama Bictogo, touché mais pas coulé 

La réforme du RHDP se poursuit : dans les prochains mois, l’élection des délégués départementaux sera organisée. Mais, le parti doit d’abord recenser ses militants car sa base est majoritairement composée de membres de l’ex-Rassemblement des républicains (RDR). Depuis que cette formation a fusionné en 2018 avec le RHDP et ses alliés, aucune statistique précise n’existe sur la réalité de ses militants. Tout repose en effet sur la seule personnalité d’Alassane Ouattara, qui incarne son parti dont il est le président.