Politique

Côte d’Ivoire-Israël : Téné Birahima Ouattara dote l’armée de nouveaux hélicoptères

Selon les informations de Jeune Afrique, le ministre de la Défense a finalisé fin 2021 un contrat portant sur l’achat de dix hélicoptères israéliens, dont trois doivent être livrés dans les prochaines semaines.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 13 avril 2022 à 14:35

Le ministre de la Défense Téné Birahima Ouattara. © Cyrille Bah/Anadolu Agency via AFP

La signature de cet important contrat courant 2021, pilotée par le ministre de la Défense Téné Birahima Ouattara, par ailleurs frère d’Alassane Ouattara, a notamment été facilitée par un homme d’affaires malien implanté en Côte d’Ivoire. Il porte sur la livraison de dix hélicoptères légers, cinq MD-500 et cinq Augusta. Ces appareils sont fournis par la société israélienne TAR Ideal Concepts, qui devrait aussi procurer des drones à l’armée ivoirienne. C4 system, une autre compagnie israélienne, assurera la formation des pilotes.

L’offre de Rafi Dermardirossian

Pour muscler sa lutte contre le terrorisme dans le Nord, l’armée ivoirienne a donc opté pour des appareils légers, plus maniables que les traditionnels MI-24 d’Europe de l’Est, mais dont la manutention est plus onéreuse. Un hélicoptère d’attaque MI-24 s’était notamment écrasé dans la nuit du 10 au 11 septembre 2021 lors d’une mission de reconnaissance le long de la frontière avec le Burkina Faso. Selon nos informations, la Côte d’Ivoire avait précédemment été approchée par le négociant franco-libanais d’origine arménienne Rafi Dermardirossian. 

Très actif au Burkina Faso entre 2016 et 2022, ce dernier a quitté Ouagadougou le 24 janvier, jour de la chute du président Roch Marc Christian Kaboré, dont il était proche. « Le ministre de la Défense a accepté de le voir à la demande d’anciens ministres de Roch, mais il proposait six hélicoptères au double du prix pour lequel nous avons eu les dix appareils », explique une source sécuritaire ivoirienne.

Ces dernières années, les sociétés israéliennes d’armement ont le vent en poupe sur les bords de la lagune Ebrié. À la tête de la société AD Consultants, le courtier en matériel militaire Gabriel Peretz a vendu, entre autres, quatre bateaux construits par Israel Shipyard à la marine ivoirienne, qui doit également recevoir deux navettes de surveillance des côtes.