Technologie
Notre palmarès se découpe en trois parties : les leaders de l’industrie, les investisseurs et les lanceurs de tendance. © Montage JA.

Cet article est issu du dossier

Exclusif JA – Tech 2022 : les 50 champions d’un secteur en pleine expansion

Voir tout le sommaire
Sponsor image
Économie

Cassava Technologies : pourquoi Strive Masiyiwa réorganise ses activités

Fibre optique, datacenters, cybersécurité… Le milliardaire zimbabwéen Strive Masiyiwa a créé un holding pour coiffer l’ensemble de ses activités, à l’exception de celles d’Econet. Jeune Afrique a rencontré Hardy Pemhiwa, son directeur général.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 23 mai 2022 à 12:35

Hardy Pemhiwa est le directeur général de Cassava Technologies, holding regroupant l’ensemble des activités de Strive Masiyiwa à l’exception de celles d’Econet. © Cassava Technologies

Dans ce dossier

Exclusif JA – Tech 2022 : les 50 champions d’un secteur en pleine expansion

Difficile de mettre l’entrepreneur Strive Masiyiwa dans une case. Depuis trois décennies, il n’a cessé de faire évoluer ses entreprises pour accompagner la transformation technologique du continent. Après avoir brisé le monopole de l’État zimbabwéen dans le secteur télécom au début des années 1990, il a investi l’univers du mobile money, tenté une incursion dans celui des contenus, et a bâti l’un des plus importants gestionnaires de fibre optique du continent.

Un réseau de plus de 100 000 kilomètres, auquel il a connecté ses propres datacenters. En parallèle, l’entrepreneur a intégré des services de cybersécurité, construit une plateforme digitale dédiée aux services financiers et veut maintenant connecter 100 millions d’Africains à un wifi nouvelle génération.

Pour donner plus de lisibilité à ces développements tous azimuts, Strive Masiyiwa, a revu l’an dernier l’organisation de son groupe en séparant ses activités télécom regroupées au sein d’Econet Wireless (Burundi, Lesotho, Botswana, Zimbabwe) et ses autres entreprises, placées désormais au sein du holding Cassava Technologies. Sur les neufs premiers mois de 2021, cette dernière a généré un chiffre d’affaires d’environ 800 millions dollars. Pour Jeune Afrique, son directeur général, Hardy Pemhiwa revient sur les fondements de cette nouvelle approche très inspirée de la Chine.

Jeune Afrique : Pourquoi Strive Masiyiwa a-t-il voulu réorganiser ses entreprises autour du holding Cassava Technologies ?