Économie

MTN précise les contours de sa mue vers la tech

Logo flambant neuf, nominations dans des filiales clés, nouveaux axes de développement… Ralph Mupita entend bien asseoir le leadership continental de MTN, en transformant l’opérateur de télécoms en acteur technologique global.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 6 avril 2022 à 12:02

Le groupe de Ralph Mupita a réalisé en 2021 plus de 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires. © Chris Ratcliffe/Bloomberg via Getty Images

Dans la cadre de sa stratégie « Ambition 2025 », le groupe MTN entend repositionner sa marque, en passant du statut d’opérateur de télécommunications à celui d’entreprise technologique panafricaine. En d’autres termes, l’entreprise veut créer des plateformes numériques visant à faire progresser l’Afrique dans les domaines des télécommunications, des technologies financières et des infrastructures. Alors qu’ils dévoilaient la nouvelle identité visuelle du groupe à Brazzaville lundi 4 avril, des responsables du groupe ont apporté des précisions quant à ce plan, annoncé en mars 2021.

« Le monde change et, en tant qu’entreprise numérique, nous devons évoluer avec lui. Cela reflète, dans notre évolution active, le passage d’une entreprise de télécommunications à une entreprise de technologie (…). Notre changement de marque est l’expression de notre direction vers une marque globale singulière », a déclaré Ralph Mupita, PDG du groupe.

Nigeria, Soudan et Iran, marchés stratégiques

Le 16 février, pour ancrer ce nouveau positionnement, MTN dévoilait sa nouvelle identité visuelle. C’est la deuxième refonte du logo depuis la création du groupe en 1994, après des changements apportés en 2004 qui ont permis à l’entreprise de s’approprier la couleur jaune, attribut désormais emblématique de MTN.

Ces trois pays offrent d’énormes possibilités de croissance

Dans la foulée, le groupe a également annoncé trois nouvelles nominations, effectives au 1er avril, dans ses filiales du Nigeria, d’Iran et de Syrie.

« Ces nominations témoignent de l’ampleur des compétences en matière de leadership au sein du groupe MTN, et nous restons déterminés à offrir une croissance durable à nos parties prenantes. Le Nigeria, l’Iran et le Soudan sont des marchés dont la démographie est intéressante et qui offrent d’énormes possibilités de croissance pour l’inclusion numérique et financière », déclare Ralph Mupita.

Revenu net à 4,4 milliards d’euros, en croissance de 24 %

Lors du lancement d’« Ambition 2025 », MTN justifiait la nécessité de se transformer « au gré des opportunités offertes par le changement de l’environnement opérationnel mondial provoqué par la pandémie » et reconnaissait « la possibilité d’aligner ses priorités plus étroitement sur les programmes de développement de ses marchés d’exploitation ».

Une mutation vers un modèle d’entreprise technologique qui intervient après un recentrage stratégique opéré l’an passé, notamment la vente de tours télécoms dans différents pays, la cession de ses participations dans certaines de ses filiales (Nigeria, Ouganda) pour se concentrer sur le développement de services à valeur ajoutée. C’est désormais vers ces quatre secteurs clés que MTN veut se focaliser : connectivité fixe et mobile, services financiers numériques, services technologiques aux entreprises et le divertissement.

Au cours de l’exercice 2021, le groupe a réalisé 181,6 milliards de rands de chiffre d’affaires (plus de 10 milliards d’euros), pour un résultat net de plus de 80 milliards de rands – en croissance de près de 24 % par rapport à 2020. Présent dans 20 pays africains, MTN est le premier opérateur du continent et totalise à ce jour 277 millions d’abonnés, dont plus de trois millions au Congo.