Politique

Côte d’Ivoire : les influentes relations de Fabrice Sawegnon, entre politique et business

Son carnet d’adresses est l’une des clés du succès du communicant et patron de Voodoo Group. Un réseau qu’il a, entre autres, bâti dans le sillage du défunt Premier ministre Hamed Bakayoko.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 4 avril 2022 à 14:01

La garde rapprochée de Fabrice Sawegnon. © Montage JA

En vingt-trois ans de carrière, Fabrice Sawegnon, 50 ans, directeur général de Voodoo Group, est devenu une figure du monde de la communication francophone. L’une de ses spécialités : les campagnes électorales, victorieuses, de nombreux chefs d’État du continent, d’Omar Bongo à Ibrahim Boubacar Keïta, en passant par les Gnassingbé père et fils et surtout, Alassane Ouattara dont il a l’oreille. Cet Ivoirien d’origine béninoise appuie les services de la communication de la présidence ivoirienne et est à la manœuvre lors de tous les événements importants d’Abidjan.

À Lire Côte d’Ivoire : Fabrice Sawegnon, de l’ombre à la lumière

En 2018, il s’est lui-même lancé en politique, en se présentant aux élections municipales du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti présidentiel) dans la commune du Plateau, à Abidjan. Sans succès, cette fois.

Fabrice Sawegnon s’appuie sur un solide carnet d’adresses dans les sphères politiques et surtout, dans celles des affaires. Très proche de Hamed Bakayoko, décédé en mars 2021, il bénéficie également de l’influent réseau de la Grande Loge de Côte d’Ivoire (GLCI), dont l’ancien Premier ministre fut le Grand maître. Voici ceux qui l’entourent.

 

Cet homme d’affaires, candidat à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF), face à Sory Diabaté et Didier Drogba, est un ami et « grand frère » de Fabrice Sawegnon. Ce dernier lui demande régulièrement conseil.

À Lire Côte d’Ivoire : Drogba, Diabaté, Diallo… Enfin un nouveau président pour la FIF ?

Idriss Diallo faisait partie de l’entourage d’Hamed Bakayoko. Il a donc naturellement connu Fabrice Sawegnon par l’intermédiaire de l’ancien Premier ministre.


Le directeur général d’Orange Côte d’Ivoire
fait confiance à Voodoo Group depuis son retour à Abidjan, à la fin des années 2000, après son expatriation au Botswana.

En 2002, Voodoo avait réussi le rebranding d’Orange, ex-Ivoiris. Fabrice Sawegnon et Mamadou Bamba entretiennent depuis de bonnes relations, au point que leurs familles se fréquentent. Ce dernier faisait lui aussi partie du réseau de Hamed Bakayoko.

À Lire Exclusif : les derniers jours d’Hamed Bakayoko, par Marwane Ben Yahmed

Cet ancien conseiller de l’ex-président béninois Thomas Boni Yayi a fait ses débuts dans la presse, en créant le magazine Continental, avant de se diversifier dans les affaires. Cousin paternel de Fabrice Sawegnon, il a joué un rôle clé dans la création de Voodoo Group, dont il est l’un des actionnaires.

Arnauld Houndété a en effet apporté les premiers financements via des fonds libyens (il fut l’un des représentants de Laico au Bénin et en Afrique centrale), en passant par les filières gabonaises.

La secrétaire générale adjointe de la présidence ivoirienne, dont elle est aussi la directrice de la communication, fréquente Fabrice Sawegnon depuis plus de quinze ans.

Après que le communicant ait géré la campagne présidentielle de 2010 d’Alassane Ouattara face à Laurent Gbagbo (le slogan « ADO solutions », c’est lui), Masséré Touré-Koné est restée l’une de ses interlocutrices au palais,il entretient également de bonnes relations avec le Premier ministre Patrick Achi. Elle le sollicite régulièrement.

Président de la Chambre de commerce américaine à Abidjan, cet homme d’affaires américano-éthiopien est lui aussi un ami de Fabrice Sawegnon. Par le passé, tous deux ont fait affaire ensemble.

Directeur général du puissant conglomérat panafricain Yeshi, Yohanness Mekbebe l’a en effet accompagné sur plusieurs projets. Yeshi est d’ailleurs l’un des clients de Voodoo Group.

Actionnaire de Voodoo, Félix Hodonou gère les finances du groupe et, en parallèle, certaines des affaires qu’il a en commun avec Fabrice Sawegnon.

À Abidjan, c’est le véritable bras droit de ce dernier avec lequel s’est nouée une grande complicité. Hodonou est aussi considéré comme « les yeux » d’Arnauld Houndété en Côte d’Ivoire.

Le fils de l’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) entretient des relations privilégiées avec le fondateur de Voodoo Group.

À Lire Mali : IBK, président lettré, président contesté, président renversé

À ce titre, il l’avait convaincu de gérer la campagne de son père en 2013 : IBK était sorti vainqueur des urnes. Karim Keïta a fait une partie de ses études en Côte d’Ivoire et a des amis en commun avec Sawegnon.

Comme son frère Arnauld, Franck Houndété est actionnaire de Voodoo Group. Cet homme très discret, qui a longtemps fréquenté les réseaux de Mouammar Kadhafi sur le continent, séjourne régulièrement en Côte d’Ivoire afin de rendre visite à son cousin Fabrice Sawegnon.

Le président du directoire du groupe de médias audiovisuel M6 a fait confiance à Fabrice Sawegnon en signant avec lui un pack d’actionnariat pour la chaîne de télévision Life TV, diffusée sur la TNT ivoirienne.

À Lire Côte d’Ivoire : les coulisses du bras de fer entre les chaînes privées de la TNT et la RTI

En décembre 2017, ce dernier avait cédé environ 33% de la nouvelle chaîne à M6. Mais, lors du lancement en 2020, le groupe français ne s’est finalement contenté que de 12,5%.