Politique

Côte d’Ivoire : nouveau divorce dans la maison Gbagbo

Alors que la procédure de divorce entre l’ancien chef d’État Laurent Gbagbo et son épouse Simone est toujours pendante devant les tribunaux, la justice ivoirienne a acté la séparation d’une de leurs filles.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 30 mars 2022 à 08:04

Simone et Laurent Gbagbo à Yamoussoukro, en septembre 2008. © ISSOUF SANOGO/AFP

Gado Marie-Laurence Gbagbo Kipré, l’une des jumelles de l’ex-couple présidentiel, a officiellement divorcé d’avec l’homme d’affaires Stéphane Kipré, le président du parti de l’Union des nouvelles générations. Ils étaient mariés depuis le 29 juin 2007.

Ambitions politiques

Stéphane Kipré est membre du conseil stratégique et politique du Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), fondé par Laurent Gbagbo après son retour en Côte d’Ivoire en juin 2021. Apprécié par l’ex-président, il est aussi l’un des soutiens financiers de Simone Gbagbo qui n’hésite pas à le remercier publiquement.

Le divorce a été prononcé à la demande de Marie-Laurence. Mais cette séparation n’a aucun lien avec les bonnes relations qu’entretiennent Stéphane Kipré et Nady Bamba, la compagne de Laurent Gbagbo, qui avaient géré ensemble la campagne de l’ancien président en 2010.

Stéphane Kipré nourrit des ambitions politiques dans sa ville natale de Daloa, dans le centre ouest de la Côte d’Ivoire. Son groupe SK Investment est par ailleurs très actif en RDC, où il bénéficie d’importants marchés publics.