Société

Qui est la fiancée de George Clooney, Amal Alamuddin ?

Cette avocate anglo-libanaise va épouser l’acteur George Clooney. Amal Alamuddin est belle, brillante, influente… What else ?

Mis à jour le 16 mai 2014 à 09:23

Le 22 avril, il a fait sa demande en mariage lors d’un dîner aux chandelles. Et, au grand dam des groupies du célibataire le plus convoité de la planète, Amal Alamuddin, sa fiancée anglo-libanaise, a dit oui. Pourtant, après avoir convolé une première fois en 1989 avec l’actrice Talia Balsam, George Clooney (53 ans) jurait encore, en décembre 2013 : "Plus jamais, je ne suis pas fait pour le mariage."

Discrète, Amal Alamuddin n’en est pas moins elle aussi une star en son domaine : le droit. Née à Beyrouth il y a trente-six ans, elle est issue d’une famille de notables druzes. Son père, aujourd’hui à la retraite, a enseigné à l’université américaine de Beyrouth ; sa mère est journaliste à Al-Hayat.

Diplômée d’Oxford et de la New York University School of Law, la belle Amal, à la fois pénaliste et spécialiste du droit international, est avocate aux barreaux de New York et de Londres (depuis 2010), après sept ans passés au bureau new-yorkais de Sullivan & Cromwell. Elle travaille aujourd’hui au sein du prestigieux cabinet Doughty Street Chambers et s’occupe d’un nombre impressionnant de dossiers médiatiques et de clients célèbres, comme Ioulia Timochenko, l’ex-Première ministre ukrainienne, ou Julian Assange, le cofondateur de WikiLeaks, qu’elle a défendu avec succès devant la cour de Westminster dans le cadre d’une procédure d’extradition réclamée par la Suède. À la Cour pénale internationale, elle a représenté Abdallah Senoussi, l’ancien chef des renseignements de Kadhafi.

>> Lire aussi : Abdallah Senoussi se confie

Maître Alamuddin est aussi une femme d’influence : elle a été conseillère juridique du roi de Bahreïn, de Kofi Annan sur la Syrie, et membre de la commission d’enquête onusienne sur l’assassinat du Premier ministre libanais Rafic Hariri. Un CV politique à faire pâlir celui de son activiste de fiancé, qui multiplie les actions humanitaires, du Tchad à Haïti, et

s’implique depuis des années au Darfour

.