Économie

La Banque mondiale prévoit une croissance « en dessous de son potentiel » dans la région MENA

| Par Jeune Afrique
La Banque mondiale s’inquiète notamment des troubles et de l’incertitude politiques dans la région.

La Banque mondiale s'inquiète notamment des troubles et de l'incertitude politiques dans la région. © Nacer Talel/www.imagesdetunisie.com

Pour la Banque mondiale, l’économie mondiale devrait se renforcer en 2014. L’institution internationale estime en revanche que la croissance économique de la zone Moyen-Orient & Afrique du Nord, qui a reculé de 0,1 % en 2013, devrait rester anémique et en dessous de son potentiel cette année.

« L’économie mondiale devrait se renforcer en 2014 et la croissance s’accélèrer dans les pays en développement », estime la Banque mondiale dans la dernière édition des Perspectives économiques mondiales. Aussi, indique-t-telle, les économies à revenu élevé semblent enfin se redresser cinq ans après le début de la crise financière mondiale. Pourtant, les perspectives dressées par la Banque mondiale pour la région Afrique du Nord & Moyen-Orient (MENA) semblent beaucoup moins optimistes.

Taux Croissance Mena BM2014 L’institution financière internationale note que les économies en développement de cette zone continuent à tourner au ralenti. Le constat qu’elle dresse est sévère : « Les troubles politiques en Égypte, l’impasse en Tunisie et l’escalade de la guerre civile en Syrie, avec ses retombées dans des pays voisins tels que le Liban et la Jordanie, ont ralenti l’activité dans les pays importateurs de pétrole. »

Troubles politiques

Le rapport souligne également le fait que « simultanément, la dégradation de la sécurité, les grèves et les problèmes liés aux infrastructures » ont des conséquences négatives sur les pays exportateurs de pétrole, à l’instar de la Libye.

Aussi selon les projections de la Banque mondiale : « la croissance régionale, qui a reculé de 0,1 % en 2013, devrait rester anémique dans un contexte incertain ». La zone devrait connaître une croissance de « 2,8 % en 2014 avant de passer à 3,3 % en 2015 et à 3,6 % en 2016 ». Des chiffres « bien en dessous du potentiel de la région » souligne le rapport.

Lire aussi : 

Afrique : ce que 2014 nous réserve
Algérie : le taux de chômage tombe à 9,8%
Maroc : un conseil économique pour renforcer la présence française

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte