Économie

Francophonie économique : une cinquantaine de décideurs africains se donnent rendez-vous en Asie

Après un report pour cause de pandémie, la mission économique et commerciale de la Francophonie s’ouvre le 21 mars. Au programme, dix jours d’ateliers et de rencontres entre Vietnam et Cambodge, destinés à mettre en avant les secteurs de l’agro-industrie, des énergies renouvelables et des biens et services numérique.

Par - envoyée spéciale à Hô Chi Minh-Ville
Mis à jour le 22 mars 2022 à 11:42

La mission se déroule sous la conduite par Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de la Francophonie. © Éric PIERMONT/AFP

Ce lundi 21 mars, à Hô Chi Minh-Ville, s’ouvre la mission économique et commerciale de la Francophonie. L’occasion pour 92 participants venus d’Afrique, d’Amérique du Nord, d’Europe occidentale et de l’océan Indien de prospecter des marchés et de négocier avec plus de 500 opérateurs économiques asiatiques. Cette mission est conduite par Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie, qui a fait le déplacement dans la cité vietnamienne. Le programme proposé mêle visites des entreprises sur place, ateliers thématiques et rencontres d’affaires B2B.

Des forums avec les autorités politiques et économiques du Vietnam et du Cambodge, des rencontres avec de grands groupes économiques, des PME locales, des agences de promotion commerciale et d’investissement, ainsi que des activités de réseautage avec l’ensemble des participants rythmeront les dix journées de travail. L’objectif ultime de cette mission en trois temps qui se clôturera le 30 mars est de « faire des affaires en langue française », comme a tenu à le souligner Henri Monceau, directeur de la Francophonie économique et numérique de l’OIF.

Après s’être rendus à Hô Chi Minh-Ville – poumon économique du Vietnam –, les participants se retrouveront à Hanoï, siège de l’OIF dans le pays, et enfin à Phnom Penh, capitale du Cambodge.

La mission se déroulera en trois temps. D’abord réunis à Hô Chi Minh-Ville, au Vietnam, les participants se rendront ensuite à Hanoï, puis à Phnom Penh, capitale du Cambodge. © Yara Rizk

La mission se déroulera en trois temps. D’abord réunis à Hô Chi Minh-Ville, au Vietnam, les participants se rendront ensuite à Hanoï, puis à Phnom Penh, capitale du Cambodge. © Yara Rizk

L’Afrique majoritairement représentée

Les entreprises et institutions africaines représentent plus de 50 % de la délégation étrangère, qui comprend des sociétés indépendantes, des associations et des groupements entrepreneuriaux, ainsi que des agences gouvernementales et des institutions financières de développement.

Le ministère des relations extérieures du Cameroun, la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, l’Agence de promotion des investissements de Mauritanie, la Fédération des chambres de commerce et d’industrie d’Afrique de l’Ouest mais aussi la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao feront partie du voyage.

Une importante représentation gabonaise présidée par le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga-Moussavou, et le ministre du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya, est également attendue. Une présence logique, puisque la prochaine édition de la mission économique et commerciale de l’OIF se tiendra au Gabon et au Rwanda, du 6 au 13 juillet.

Une langue et des valeurs communes

L’OIF est une institution fondée sur le partage d’une langue – le français – et de valeurs communes, qui rassemble 88 États et gouvernements. Cette institution mène essentiellement des actions politiques et de coopération économique. La langue française et la diversité culturelle et linguistique ; la paix, la démocratie et les droits humains ; l’éducation et la formation ; le développement durable et la solidarité en sont les domaines prioritaires.