Économie

Maroc-Israël : Royal Air Maroc poursuit la diplomatie aérienne

Après le tout premier vol direct entre Casablanca et Tel-Aviv le 13 mars, la compagnie marocaine a signé avec son homologue israélienne, El Al Israel Airlines, un accord de partage de codes.

Mis à jour le 14 mars 2022 à 14:13

Hamid Aaddou, PDG de Royal Air Maroc, et Avigal Soreq, directeur général d’El Al Israel Airlines, à Tel Aviv, le 14 mars 2022. © Royal Air Maroc.

Dimanche 13 mars, un Boeing 787-9 Dreamliner de Royal Air Maroc a relié, pour la première fois, l’aéroport Mohammed-V de Casablanca à l’aéroport international David-Ben-Gourion de Tel-Aviv.

D’une durée de quatre heures et trente-trois minutes, ce vol concrétise le rapprochement entre les deux États, quinze mois après après les accords d’Abraham qui ont acté, le 10 décembre 2020, la reprise de leurs relations officielles bilatérales.

Jusqu’à 200 000 touristes israéliens au Maroc

Dans la foulée de ce vol, Royal Air Maroc a annoncé, ce 14 mars, la signature à Tel-Aviv d’un accord de partage de codes avec El Al Israel Airlines, afin « d’offrir aux clients des deux compagnies plus d’options en matière d’horaires et de combinabilité entre Marrakech, Casablanca et Tel-Aviv ».

La nouvelle route aérienne Casablanca-Tel Aviv sera, dans un premier temps, proposée à raison de quatre fréquences par semaine avant de « passer rapidement à cinq vols par semaine », précise la compagnie marocaine. La compagnie israélienne propose, elle, un aller-retour entre Tel Aviv et Marrakech quatre fois par semaine.

Début mars, Othman Cherif Alami, qui dirige l’agence touristique Atlas Voyages assurait à Jeune Afrique que 100 000 à 200 000 touristes israéliens pourraient se rendre au Maroc dès cette année.