Culture

Alioune Ifra N’Diaye

Dans son domaine - la scène et l'audiovisuel -, cet impertinent du spectacle cumule les casquettes. Mais garde la tête sur les épaules.

La somme de ses activités donne le vertige Mais, modeste, Alioune Ifra N’Diaye, 39 ans, ne s’étend pas sur son parcours. Laissant le soin à son solide CV – sept pages tout de même ! – de résumer l’essentiel. Après avoir suivi des études de cinéma à l’université de Québec à Montréal (Canada), et effectué quelques stages en France, il revient à Bamako, en 1997, pour y passer une maîtrise d’histoire. Le jeune N’Diaye n’a alors qu’une seule idée en tête : faire carrière dans son pays.
En 1998, sa rencontre avec l’auteur et scénariste français Jean-Louis Sagot-Duvauroux donne naissance à BlonBa, une troupe qui succède au célèbre Mandéka Théâtre. Au sein de la compagnie, Alioune N’Diaye coécrit et produit cinq spectacles qui trouvent leur source dans le kotèba, théâtre traditionnel mandingue où la satire sociale est reine : Antigone, Le Retour de Bougouniéré, Ségou Fassa, Bougouniéré invite à dîner et, plus récemment, Sud-Nord, le kotèba des quartiers, remportent de francs succès populaires et critiques. En dix ans, BlonBa donne plus de trois cents représentations au Sénégal, au Bénin, en France ou encore en Belgique.

Mais ce n’est pas tout. Alioune N’Diaye réalise également des films documentaires, fictions, clips vidéo et émissions de télévision. Inventeur du concept de télékotèba, ce touche-à-tout se fait connaître des téléspectateurs maliens avec Fatobougou (« la cité des fous ») et À nous la citoyenneté, deux programmes d’information civique entre pédagogie et satire.
Le directeur de BlonBa est aussi un entrepreneur. Une salle polyvalente de sept cents places (pouvant se transformer en scène, en studio ou en espace de loisirs) a vu le jour à Bamako, en janvier 2007. Et un immeuble destiné à abriter plusieurs studios d’enregistrement ainsi qu’une résidence d’artistes est en cours de construction. Au total, Alioune N’Diaye a investi près de 1 milliard de F CFA (1,5 million d’euros). En attendant le lancement d’une nouvelle chaîne de télévision dans son paysÂ

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte