Archives

Des conditions financières avantageuses

Par - Jean-Baptiste Marot
Mis à jour le 2 juin 2008 à 13:16

Les banques françaises et tunisiennes proposent désormais des produits financiers préférentiels aux Tunisiens résidant à l’étranger (TRE) intéressés par l’achat d’un bien immobilier dans leur pays d’origine. Depuis le début de 2008, les établissements français qui ont signé une convention avec l’État français peuvent ainsi proposer un compte épargne codéveloppement (CEC) à leurs clients. Sous réserve qu’ils fournissent les détails de leur projet, ces derniers peuvent alors y déposer au minimum 50 euros et jusqu’à 50 000 euros, et bénéficier d’allègements fiscaux sur leur épargne. Le taux de rémunération du compte est laissé à l’appréciation de la banque. Pour l’instant, seule la Caisse d’épargne, maison mère de la Banque tuniso-koweïtienne (BTK), propose le CEC. La Banque de l’habitat (BH), qui finance 60 % des logements en Tunisie, a reçu l’autorisation, en mars, de baisser ses taux d’intérêt sur les prêts immobiliers, désormais à 6,75 % pour le plus avantageux (voir tableau). L’ensemble des établissements tunisiens a également reçu l’autorisation d’accorder des crédits à long terme, remboursables à vingt-cinq ans comme à l’ATB par exemple. Jusqu’à présent, les délais de remboursement des prêts immobiliers en Tunisie étaient plafonnés à quinze ans maximum.