Politique

Jacques Diouf passe à l’offensive

Par
Mis à jour le 2 juin 2008 à 13:16

Une guerre sourde oppose le directeur de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Jacques Diouf, au chef de l’État sénégalais, Abdoulaye Wade, depuis que ce dernier a demandé à la mi-mai la dissolution de l’institution onusienne.
Décidée à redorer son blason, la FAO mène une discrète offensive en direction de pays membres. Le 27 mai, son représentant à Brazzaville, François Rasolo, a envoyé à Gertrude Gwassi, directrice de la Radio-télévision congolaise, une cassette vidéo contenant « la déclaration du directeur général de la FAO répondant au président du Sénégal ».
Consulté, le ministre congolais de la Communication, Alain Akouala, a interdit la diffusion du film, estimant qu’il n’était pas opportun d’entrer dans « une querelle sénégalo-sénégalaise ».