Archives

Le port d’Abidjan se remet à flot en Chine

Par - Pascal Airault
Mis à jour le 2 juin 2008 à 13:16

Marcel Gossio, le directeur du Port autonome d’Abidjan (PAA), se rendra, du 13 au 25 juin, à Singapour et dans plusieurs ports chinois (Hong Kong, Ghangzhou, Shanghai). Objectifs : nouer des partenariats avec des investisseurs chinois intéressés par les projets de développement du Port d’Abidjan, promouvoir la desserte Asie – Côte d’Ivoire et signer des accords de partenariat dans le domaine de la formation. « De plus en plus d’hommes d’affaires ouest-africains font leur marché en Asie. Il est donc naturel de vouloir leur offrir le meilleur service possible pour acheminer leurs marchandises », explique Marcel Gossio. Depuis la signature des accords de Ouagadougou, en mars 2007, le patron ivoirien a déjà effectué différentes visites dans les pays voisins de la Côte d’Ivoire privés d’accès à la mer (Mali, Burkina, Niger), pour relancer les activités ralenties par près de cinq années de crise et l’imposition d’une surprime d’assurance pour risque de guerre. Il s’est rendu en Europe en janvier afin de renforcer les liens avec ses partenaires. La mission asiatique du baron du Front populaire ivoirien (FPI) est soigneusement préparée par le cabinet de conseil PKD, implanté en Côte d’Ivoire et en Chine. Outre les autorités portuaires, Gossio a prévu de rencontrer le groupe Chargeurs, des armateurs comme les compagnies Pacific International Lines, Cosco et China Shipping. Ces deux derniers sont spécialisés dans le transport en vrac. Le Port d’Abidjan, qui a enregistré une progression de son fret en 2007 à 21 millions de tonnes, ambitionne d’atteindre un niveau de trafic de plus de 25 millions de tonnes à l’horizon 2010, en vue non seulement de consolider sa place de leader dans la sous-région mais aussi de devenir le « Rotterdam Africain » au niveau du trafic de transbordement. Nul doute que les opérateurs ivoiriens ont tout à gagner d’un rapprochement avec les ports de Shanghai (le premier au monde avec 537 millions de tonnes de marchandises traitées en 2006), Singapour (448 millions de tonnes) ou Guangzhou (303 millions de tonnes).