Culture

Nuruddin Farah privé d’éditeur en France

Par
Mis à jour le 2 juin 2008 à 13:16

Le Somalien Nuruddin Farah appartient à la famille des Gabriel García Márquez, des Chinua Achebe et des Philip Roth, qui ont profondément remodelé l’art romanesque hérité du XIXe siècle. Or le public francophone qui a lu avec délectation les premiers romans de cet auteur anglophone chercherait aujourd’hui en vain les traductions de ses ouvrages récents : Links (2004) et Knots (2007).
Depuis le changement de statut du Serpent à Plumes, ancienne maison d’édition de Farah, ce romancier, qui a raflé tous les grands prix littéraires excepté le Nobel, se retrouve sans éditeur en France ! Il a été question un moment qu’il soit publié par Le Seuil, mais le projet vient de capoter, en raison, semble-t-il, des problèmes de traduction et de cuisine interne entre éditeurs, agents et autres opérateurs du livre.