Politique

Olmert impavide

Par
Mis à jour le 2 juin 2008 à 13:16

Après les derniers rebondissements de l’affaire de corruption qui le concerne (voir p. 22), Ehoud Olmert continue d’afficher une impavidité sans faille. Réunissant ses fidèles dans la nuit du 28 au 29 mai, le Premier ministre israélien leur a déclaré que les attaques contre lui étaient « injustes ». À ses yeux, il s’agit d’une « conspiration de l’extrême droite ». Il a rappelé qu’il avait déjà fait face, voilà trois ans, à deux affaires du même genre qui se sont finalement dégonflées : « Souvenez-vous, la police montrait aux journalistes des caisses contenant les dossiers de l’enquête, et les titres de journaux me présentaient comme un criminel. Et puis les deux affaires ont fait long feu. C’est exactement ce qui va encore se passer. »