Société

Qui est le plus fort ?

Par - Fawzia Zouari
Mis à jour le 2 juin 2008 à 13:16

Il y a des gens qui positivent à mort. Un jour que je déplorais l’impuissance des musulmans à peser sur le cours des choses, un coreligionnaire m’a tenu le discours suivant : « Ma soeur, détrompe-toi, l’islam gouverne le monde. Par défaut, mais il décide de tout. Du cours de la vie personnelle comme du destin des nations, de la paix des ménages tout autant que de l’avenir de la planète. Regarde comment la peur du terrorisme a redéfini l’urbanisme des villes et changé les mÂurs en faisant évoluer les techniques sécuritaires. Sans la menace terroriste, il n’y aurait pas eu l’invention des caméras invisibles, des poubelles en plastique transparent et des portails de sécurité. Certes, l’attente dans les aéroports s’est allongée, il arrive qu’on te spolie de ton tube de crème préféré, mais le temps n’est plus de l’argent depuis que certains s’amusent à monter dans les avions avec de mauvaises intentionsÂ
« Le bon citoyen contemporain, qu’il soit d’Orient ou d’Occident, vote en fonction de l’amour ou du désamour qu’il éprouve pour notre Prophète. Et les gouvernements se font et se défont en fonction des ÂmahométansÂ. Prends l’Europe, ses droites doivent une fière chandelle à l’islam : le thème de l’immigration a ressuscité Berlusconi, donné de la poigne à Merkel et du grain à moudre aux conservateurs néerlandais ou norvégiens. En France, l’UMP a brandi le spectre des banlieues, mis en garde contre la charia-complot-du-futur, désigné du doigt les voilées du Bourget, et le tour était joué. Oublié les grands principes de la République comme le panier de la ménagère ! Passons à Barack Obama : il y a de fortes chances qu’il négocie la Maison Blanche au prix d’un déni de son ex-religion et d’une mésalliance avec les partis de DieuÂ
« Oui, les Arabes n’ont pas que du pétrole, ils ont les clés des investitures suprêmes ! Même le Vatican, ils l’ont fait trembler le jour où son chef s’est amusé à faire le malin avec l’Histoire. Et je ne parle pas des médias, ça puise quotidiennement dans les réserves musulmanes, les caricatures, les attentats, les crimes d’honneur, Tariq Ramadan Si ça continue, l’AFP risque de devenir un fournisseur de fatwas. Je suggère, d’ailleurs, que cette agence reverse quelques deniers pour la construction d’une mosquée, c’est plus intelligent que de devenir la caisse de résonance de l’UMP.
« Le chiffre d’affaires des librairies s’est envolé grâce à toutes sortes de livres sur l’islam pour les nuls. Le champ philosophique s’est élargi avec de nouvelles questions sur la civilisation ou le choc des cultures. De l’affaire des Âbienfaits de la colonisation au révisionnisme de Sylvain Gougenheim, l’auteur d’Aristote au Mont-Saint-Michel, les historiens ne chôment plus. Ni l’économie occidentale, d’ailleurs, laquelle doit beaucoup à une religion qui dope les marchés de l’agneau, les agences spécialisées dans le pèlerinage, les rayons halal des centres commerciaux et bientôt les banques sans intérêts. Tu vois, les musulmans ne sont pas aimés, mais ils orientent la marche du monde. Tandis que les Occidentaux sont peut-être puissants, mais apeurés. Qui est le plus fort ? »
Je me suis contentée d’un : « Je demande à réfléchir. »