Transports
Dans le cadre du label Green Terminal, Bolloré Ports a commandé deux nouveaux tracteurs portuaires électriques Gaussin et une station multi-charge pour équiper Freetown Terminal en Sierra Leone. © Bolloré Ports

Cet article est issu du dossier

Logistique en Afrique : une nouvelle donne

Voir tout le sommaire
MSC
Économie

Logistique : la start-up marocaine Freterium lorgne le Moyen-orient

Algorithmes, géolocalisation et applications bousculent la logistique sur le continent. Fondée en 2018, la jeune pousse nord-africaine Freterium affiche de grandes ambitions sur ce créneau.

Mis à jour le 15 mars 2022 à 12:38

Fondée en 2018, la start-up s’appuie sur une équipe de 24 salariés. © Freterium

Transformer les chaînes logistiques en remplaçant les processus manuels par un écosystème entièrement connecté. C’est l’objectif des fondateurs de Freterium, Omar El Kouhene et Mehdi Cherif Alami, tous deux ingénieurs de formation.

Fondée en 2018, la start-up marocaine connecte les différents acteurs du secteur – département commercial ou logistique d’une entreprise, équipe en entrepôt, clients, transporteurs, fournisseurs – sur une plateforme collaborative accessible en temps réel. Une manière de réduire les coûts et les tâches fastidieuses mais aussi d’optimiser les itinéraires de livraison via des algorithmes développés en interne.

Au Maroc, l’application compte plus de 3 000 utilisateurs, notamment des industriels et des distributeurs, comme Centrale Danone, le site d’achats en ligne Jumia, le groupe Marjane ou la multinationale agroalimentaire Mondelēz International. Le prix mensuel oscille entre quelques centaines et quelques milliers d’euros en fonction du volume d’activités du client.

La start-up, qui s’appuie sur une équipe de 24 salariés, a récemment ouvert un bureau à Dubaï pour s’attaquer à trois nouveaux marchés, l’Égypte, l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis. « En 2021, nous avons connu une croissance des souscriptions de 35 % par mois. Nous comptons doubler notre équipe d’ici à la fin de l’année », indique Mehdi Cherif Alami, ancien senior associé au sein de Strategy&, la marque de conseil en stratégie de PwC.

À l’été 2021, Freterium a intégré le très sélectif incubateur américain Y Combinator, et, en décembre, a récolté 4 millions de dollars au cours d’une levée de fonds menée par l’investisseur Partech (basé à San Francisco), à laquelle ont participé CDG Invest, Y Combinator, Flexport, Swiss Founders et Outlierz Ventures, entre autres. Avec cette somme, la start-up entend financer son développement en Afrique et au Moyen-Orient.