Politique

Bénin : le directeur général de l’ORTB répond à Jeune Afrique

Jean-Philippe Erick Abraham, directeur général par intérim de l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin, nous a fait parvenir une réaction suite à la publication de notre article « Patrice Talon lance une nouvelle chaîne de télévision publique ». Voici ses réponses.

Par
Mis à jour le 9 mars 2022 à 17:48

Les locaux de l’ORTB à Cotonou, Bénin. © Wikipédia.

« Dans l’article publié par Jeune Afrique le 7 mars 2022, intitulé « Bénin : Patrice Talon lance une nouvelle chaîne de télévision publique », il est fait mention que la télévision nationale du Bénin, vieille de cinquante ans, n’offre plus de contenus attractifs et que le chef de l’État envisage la création d’une nouvelle chaîne de télévision plus moderne.

Dans le même article, le groupe Télédiffusion de France (TDF) a été cité comme structure ayant pour mission de préparer la création de cette chaîne. Il aurait eu des contacts avec des responsables locaux de l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (ORTB) à cet effet. Et à l’auteur de l’article de se demander si l’on n’assiste pas ainsi à une mort programmée de la première chaîne, étant donné que depuis 2016, année de l’arrivée au pouvoir de Patrice Talon, l’ORTB a très peu bénéficié de l’attention du gouvernement. Au regard des affirmations graves et erronées contenues dans l’article, il me plaît d’apporter les clarifications suivantes.

L’ORTB bénéficie depuis cinq ans d’un vaste et ambitieux programme de modernisation voulu par le chef de l’État Patrice Talon. Le 28 juillet 2021, en conseil des ministres, le gouvernement a déclenché une phase importante de ce processus en optant pour un contrat d’assistance technique avec le groupe Télédiffusion de France en vue de la réalisation d’un audit technique et organisationnel.

« Il ne s’agit nullement de “tuer” l’ORTB »

Depuis lors, des experts séjournent au Bénin pour évaluer les besoins et les formuler en matière de compétences, d’équipements à acquérir, de procédures de production et de diffusion, envisager, enfin, les formations et recyclages pour le personnel cible et une modernisation technique. Ainsi, plusieurs visites de sites et d’équipements ont été réalisées sans oublier les entretiens avec des travailleurs ciblés, la direction technique et la direction générale.

Par ailleurs, il est important de souligner qu’il est envisagé – le passage à la télévision numérique terrestre offrant plusieurs possibilités – la création de plusieurs chaînes thématiques publiques. L’objectif est de diversifier l’offre radiophonique et télévisuelle et de permettre au public d’avoir une gamme variée de programmes au choix. C’est ainsi qu’il a été envisagé, déjà dans le Programme d’actions du gouvernement (PAG) I, de transformer la chaîne des adolescents et jeunes Ado TV, sous tutelle du ministère des Sports, en une chaîne sportive aux standards internationaux. Le gouvernement a ainsi décidé d’acquérir des matériels de production, en lien avec les importants investissements et la grande vision du chef de l’État pour le développement des sports dans notre pays.

Il ne s’agit donc nullement d’une chaîne destinée à « tuer » l’ORTB qui, contrairement à ce qu’il est écrit, bénéficie fortement du soutien du gouvernement béninois pour sa mise aux normes.

Jean-Philippe Erick Abraham, directeur général par intérim de l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (ORTB)