Actualités

Hausse de 12% des salaires des fonctionnaires ivoiriens

Par  | 

À partir de fin janvier, les salaires des fonctionnaires ivoiriens, bloqués depuis 1988 seront enfin revalorisés. Près de 120 000 fonctionnaires bénéficieront de cette mesure qui coûtera 78,9 milliards de F CFA (120 millions d'euros).

C’est la bonne nouvelle de l’année 2014 pour les fonctionnaires ivoiriens. A partir de fin de janvier, les salaires bloqués depuis 1988 seront enfin revalorisés. Cette mesure, inscrite au budget de l’État ivoirien, coûtera 78,9 milliards de F CFA (environ 120 millions d’euros), en 2014.

Hausse de 12 % en moyenne

L’annonce faite par le président Alassane Ouattara, lors de ces voeux le 31 décembre 2013, a été confirmée et détaillée par Gnamien Konan, le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, au cours d’une conférence de presse organisée à Abidjan le jeudi 17 janvier. Ce coup de pouce inclut la prise en charge à 100% des mesures de revalorisations entérinées par décrets depuis 2007 ainsi que la bonification de l’indice salarial décidée en 2013 au profit des cadres supérieurs et du personnel technique de la santé.

En tenant de l’enveloppe de 42 milliards de F CFA utilisée en 2013 et des 78,9 milliards de F CFA inscrits au budget 2014, les salaires des fonctionnaires auront été augmenté en moyenne de 12 %, précise Gnamien Konan.

Lire aussi : 

Côte d’Ivoire : la production de cacao en hausse de 30 %

Côte d’Ivoire : ils sont passés du treillis au costume

Adrien Diouf : « L’endettement des États de l’UEMOA est sous contrôle »

Aussi, bien que seulement 121 382 fonctionnaires sur 153 021 verront leurs émoluments revalorisés cette année, « tout sera fait, pour que progressivement, d’ici à 2019, tous les fonctionnaires bénéficient de cette mesure », assure le ministre ivoirien.

« Cette hausse est en adéquation avec la croissance du pays. Avoir une économie qui croît de 9% chaque année, facilite l’adoption de ce type de mesure », confie un économiste indépendant basé a Abidjan.

Gestion de la masse salariale

Le budget 2014 adopté en décembre 2013 par le parlement ivoirien, fixé à 4 248 milliards de F CFA (6,4 milliards d’euros), tient compte du recrutement de 15 000 agents de l’État dans les secteurs sociaux (éducation, santé…). Aucun risque d’explosion de la fonction publique pourtant, assure Gnamien Konan.

« La Côte d’Ivoire est en train d’élaborer sa stratégie nationale de gestion de la masse salariale. Celle-ci est l’une des plus lourdes de la région et dépasse largement la norme de convergence de l’UEMOA dans ce domaine qui veut que la masse salariale ne représente pas plus de 35% des recettes fiscales », a-t-il ajouté.

Aussi, a-t-il rappelé depuis 2011, la Côte d’Ivoire a entrepris un nettoyage des listes de fonctionnaires qui émargent au budget de l’État. Cette opération a permis d’extraire 3 698 agents, soit une économie annuelle de 10 milliards de F CFA (15 millions d’euros). Enfin, le pays a lancé un vaste projet de modernisation de la fonction publique qui sera décliné sur plusieurs axes, à savoir la « e-administration, la smart-administration et la mobile-administration », a indiqué le ministre.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Togo

| Banque-Finance-Assurance
logo JA3080P084 AFRICSEARCH  

AFRICSEARCH RECRUTE POUR LA BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DES ÉTATS DE L’AFRIQUE CENTRALE (BDEAC), DANS LE CADRE DU RENFORCEMENT DE SON ÉQUIPE :

EXPERT EN PLANIFICATION ET EN STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT H/F

MISSIONS

L’Expert en Planification et en Stratégie de Développement est chargé de la planification et du développement de la banque pour assurer l’efficacité des processus de décision au travers de l’analyse et la disponibilité de l’information.

ACTIVITÉS SPÉCIFIQUES • Au titre de la Planification Stratégique • Définir, planifier, réaliser et contribuer à la mise en oeuvre et au suivi des études économiques de la Banque ; • Suivre les orientations et les programmes de développement économique des pays de la CEMAC ; • Définir des objectifs précis et opérationnels de développement de la Banque en impliquant l’ensemble des acteurs concernés ; • Piloter le programme de développement de la Banque : animation, coordination, validation, respect des échéances, etc. ; • Construire un projet consensuel en précisant les actions prévues, l’échéancier de réalisation ainsi que le plan de financement et de développement ; • Au titre des Etudes • Piloter le programme des études économiques et stratégiques à mener, en identifiant les domaines prioritaires et s’assurer qu’ils sont conformes aux priorités opérationnelles de la Banque ; • Élaborer et rédiger pour chaque pays membre de la CEMAC, des fiches économiques sous forme de fiches de synthèse économiques ; • Contribuer à la réalisation d’études d’impact économique et social des projets financés et à la formulation des stratégies d’intervention et politiques opérationnelles de la Banque ; • Instaurer un cadre de large partage avec le personnel de la Banque à travers la présentation, fiches et notes d’information à l’intention des agents sur les dossiers d’actualité à caractère économique ou d’intérêt pour la Banque. • Au titre de la Statistique : • Collecter les données statistiques relatives à la zone d’intervention de la Banque et à l’environnement économique international ; • Alimenter et de mettre à jour les bases de données micro et macroéconomiques nécessaires aux opérations de la Banque ; • Établir sur la base des projections macroéconomiques des Etats membres de la Banque centrale et des autres institutions multilatérales, des analyses macroéconomiques et de la viabilité de la dette pour chaque Etat membre ; • Contribuer à la production des publications permanentes de la Banque, notamment le Rapport annuel et le Rapport du Président à la Conférence des Chefs d’Etats de la CEMAC ; • Au titre du Suivi des Indicateurs d’Impact Socio-Economiques des Projets et des Programmes : • Définir pour chaque projet et programme financé par la Banque, les indicateurs d’impacts socio-économiques permettant de démontrer, sur la base des données chiffrées, l’impact effectif de l’intervention de la Banque sur l’économie nationale et l’amélioration du cadre de vie des populations ; QUALIFICATIONS & COMPÉTENCES • Avoir un diplôme universitaire niveau Bac + 5 dans les domaines des sciences économiques ou de l’Ingénierie Statistique économique ; • Avoir au moins sept (07) ans d’expérience à un poste d’Expert ou équivalent dans le domaine des études économiques ; • Disposer de connaissances en matière de modélisation économique ; • Connaissance du mode de fonctionnement des institutions financières internationales ; • Bonne maîtrise de l’une des quatre langues : Français, Anglais Arabe ou Espagnol. DOSSIER DE CANDIDATURE • Un CV et une demande manuscrite faisant ressortir la motivation du candidat pour le poste ; • Deux photos d’identité, format 4 x 4 ; • Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois mois et un certificat de nationalité ; • Des copies certifiées conformes des diplômes d’enseignement supérieur ; • Un certificat de travail attestant des emplois antérieurs et un extrait d’acte de naissance.  

Pour postuler : Les candidats peuvent postuler en ligne à l’adresse infotg@africsearch.com ou au sein du cabinet AFRICSEARCH TOGO sis à NYEKONAKPOE au 63 Boulevard du 13 janvier 81793 Lomé – TOGO. Tél. : +228 22 20 21 04. Date limite de dépôt des candidatures, le Vendredi 31 Janvier 2020 à 18h00 TU.N.B. : Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s par téléphone ou par e-mail.

Le descriptif du poste est disponible avec plus de détails sur le site web du cabinet www.africsearch.com   AFRICSEARCH
2020-01-20 15:39:02
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) de la langue française et de la diversité des cultures francophones - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:31:38
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) des Affaires politiques et de la gouvernance démocratique - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:28:59
full-time
Fermer

Je me connecte