Économie

RDC : le FMI croit au rebond de l’économie

Croissance du PIB, reprise des activités du secteur minier, inflation modérée… Malgré des indicateurs au vert, le conflit entre l’Ukraine et la Russie risque de peser sur l’économie congolaise.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 10 mars 2022 à 11:40

La cheffe de la mission du FMI, Mercedes Vera Martin aux côtés de Nicolas Kazadi, le ministre congolais des Finances. © Ministère des Finances RDC

Une équipe du Fonds monétaire international (FMI) s’est rendue à Kinshasa du 1er au 7 mars. À l’issue de cette visite, la délégation dirigée par Mercedes Vera Martin a soulevé plusieurs points.

En 2021, le PIB de la République Démocratique du Congo a augmenté de +5,7 %, notamment grâce à la reprise des secteurs miniers et des services, soutenus par la vigueur de la demande chinoise.

Une croissance qui succède à une récession

Pourtant, cette croissance économique succède à une récession de 0,8% en 2020, conséquence de la pandémie. Pour 2022, Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale de la RDC (BCC) qui s’est réuni en décembre 2021, estime que la croissance sera de +6,1%, avec une inflation autour de 5%. Une projection partagée par le FMI.

Au niveau du déficit du compte courant, le FMI souligne qu’il s’est réduit à 1% du PIB en 2021 contre 2,2 % 2020, en raison de l’augmentation des exportations minières.

A noter que le Conseil d’administration du FMI a achevé la première revue de l’accord au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) pour la RDC en décembre 2021, ce qui a permis le décaissement immédiat de 152,3 millions de DTS (14,3% de la quote-part ou 212,3 millions de dollars EU) pour aider à répondre aux besoins de la balance des paiements.