Agroalimentaire

Agriculture : le Bénin reçoit un prêt de 70 millions de dollars de la BAD

| Par Jeune Afrique
Au Bénin, le PAIA-VO devrait permettre l'installation de 2 500 jeunes agriculteurs.

Au Bénin, le PAIA-VO devrait permettre l'installation de 2 500 jeunes agriculteurs. © Lokutu Oil Palm/Feronia

La Banque africaine de développement a accordé un prêt de 70 millions de dollars au Bénin pour le financement du Projet d’appui aux infrastructures agricoles dans la Vallée de l’Ouémé (PAIA-VO)

Le groupe de la BAD a accordé un prêt de 61 millions de dollars et un don de 820 000 dollars au Bénin. L’investissement d’environ 70 millions de dollars est destiné au Projet d’appui aux infrastructures agricoles dans la Vallée de l’Ouémé (PAIA-VO). Ce financement, approuvé en octobre, a fait l’objet de la signature de deux accords, le 9 janvier à Tunis, ratifiés par l’ambassadeur du Bénin en Tunisie, Boubacar Ouédraogo, et le vice-président chargé des opérations de la BAD, Aly Abou-Sabaa.

Vallées fertiles

Le PAIA-VO vise à accroître la productivité et à mettre en valeur les terres agricoles situées dans la vallée de l’Ouémé. Il couvrira environ 14 communes situées dans l’Ouémé, le Zou et l’Atlantique. Dans cette zone aux terres fertiles, la surface cultivable atteint 70 000 hectares dont 30% à peine sont exploités. Aussi, l’initiative « porte sur le développement des infrastructures agricoles, le développement des chaines de valeur et le management du projet » indique la BAD dans son communiqué.

Lire aussi :

Dossier agriculture : cinq ans après les émeutes de la faim, le doute…

Rapport : l’Afrique a les moyens de se nourrir !

L’Agra lance son premier rapport sur l’agriculture en Afrique

sdqffqsdf

Le projet d’appui porté par les autorités béninoises a pour composantes principales : la réalisation d’infrastructures de stockage, de commercialisation et de désenclavement, l’aménagement hydro-agricole et la sécurisation foncière de 5 000 hectares, ainsi que l’appui conseil à 21 000 agriculteurs.

Jeunes

Selon un communiqué de la BAD, le gouvernement béninois devrait contribuer à hauteur de 3,02 milliards de F CFA (environ 6 millions de dollars) au financement du Projet. Enfin, comme l’indique Boubacar Ouédraogo, plus de 2 500 jeunes seront installés sur des terres et dotés de moyens d’exploitation modernes. À terme, le projet PAIA-VO affectera directement plus de 420 000 personnes tandis que près de 1,4 million de personnes en bénéficieront indirectement.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte