Archives

Maroc : le phénomène Logan

Par - Xavier Chimits
Mis à jour le 2 octobre 2006 à 16:18

Un seul modèle, quand il correspond aux attentes et aux moyens de la clientèle, peut modifier le marché automobile d’un pays. L’exemple de la Dacia Logan au Maroc est à cet égard édifiant. Certes, la Logan est assemblée à Casablanca, conformément à la politique de Renault qui veut que cette voiture soit construite au plus près des clients. Elle échappe ainsi aux taxes à l’importation. Mais au Maroc où elle est diffusée depuis septembre 2005, elle est devenue un véritable phénomène de société. Sur les huit premiers mois de l’année, elle est la voiture la plus vendue du pays : avec 9 144 modèles commercialisés, elle prend 16,2 % du marché. Dacia, qui n’y diffuse pourtant qu’un modèle, est ainsi devenue la première marque du Maroc, devant des constructeurs tels que Renault, Peugeot, Totoya ou Volkswagen, implantés dans le royaume depuis des lustres et disposant d’une gamme complète ! Le marché marocain profite de l’embellie Logan : avec 56 541 véhicules neufs vendus de janvier à août 2006, il progresse de 31,4 % par rapport à 2005. Et devrait donc largement battre, sur l’ensemble de l’exercice, le record établi l’an passé : 64 000 ventes.