Banque

« Quand Nedbank aura acquis 20 % d’Ecobank »

Ilane Stermer est analyste chez Renaissance Capital. DR ©

Le sud-africain Nedbank a confirmé en décembre 2013 sa volonté de convertir en actions le prêt de 285 millions de dollars accordé à Ecobank. Ilan Stermer, analyste chez Renaissance Capital, revient pour "Jeune Afrique" sur les implcations d'une telle opération.

À la conférence Old Mutual Africa, début décembre dernier au Cap, le sud-africain Nedbank a confirmé qu’il cherchait à convertir en actions son prêt de 285 millions de dollars [environ 209 millions d’euros] à Ecobank. Selon nos calculs, cela lui donnera une participation de 10,9 % du capital. Nous pensons que Nedbank exercera son option de souscription d’actions pour porter sa participation à 20 %.

Deux choses doivent être notées concernant Ecobank :

1) Sa vocation « panafricaine » est démentie par la répartition de ses profits, majoritairement générés en Afrique de l’Ouest. Le reste du portefeuille comprend des opérations sous-optimales, notamment au Nigeria. Pesant 44 % de l’actif mi-2013, les activités dans ce pays sont clairement sous-performantes. Une amélioration progressive des résultats nigérians devrait avoir un impact significatif sur les résultats.

Ecobank cours2) Les allégations autour de la gouvernance d’entreprise d’Ecobank ont reçu une couverture médiatique importante. Il ne fait aucun doute dans notre esprit qu’il y a eu des défaillances dans ce domaine, mais nous considérons le départ de l’ex-président du conseil d’administration, Kolapo Lawson, comme une première étape positive. En espérant la nomination d’un nouveau président et de plusieurs administrateurs indépendants de premier rang.

Conversion

Pour nos calculs, nous avons supposé une conversion (et des investissements supplémentaires) à la mi-2014. La prise de participation dans Ecobank permettra de faire passer la croissance des bénéfices de Nedbank à 14 % en 2014 (contre 11 % sans Ecobank) et à 23 % en 2015 (contre 18 %). La rentabilité des capitaux propres s’élèvera à 18,2 % en 2015, au lieu de 17,2 % sans Ecobank. C’est pourquoi nous avons relevé notre objectif de cours pour Nedbank et recommandons d’acheter le titre. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte