Économie

Casablanca-Tel-Aviv : compte à rebours avant les vols directs de la RAM

Initialement prévu le 12 décembre 2021 mais reporté par la déferlante Omicron, le premier vol direct reliant Casablanca à Tel-Aviv aura finalement lieu le 13 mars 2022. Une nouvelle étape du rapprochement entre les deux pays.

Par
Mis à jour le 22 février 2022 à 10:22

Les vols de la RAM partiront de l’aéroport Mohammed V de Casablanca. © Thilo Darmstadt/Wikimedia

C’est à bord d’un Boeing 737-800, que les vols commerciaux Casablanca-Tel-Aviv opérés par Royal Air Maroc (RAM) débuteront  le 13 mars prochain. Un aller simple coûtera 2600 dirhams en classe économique (environ 240 euros) et durera moins de cinq heures.  Les vols depuis Casablanca seront programmés les mardis, jeudis et dimanches à 23h55 et ceux au départ de Tel-Aviv les lundis, mercredis, jeudis et vendredis à 06h15 heure locale.

Pour rappel, la RAM a signé en octobre 2021, lors de la 77e assemblée générale de l’Association du transport aérien international (IATA), un protocole de coopération avec la compagnie israélienne El Al. Ainsi, la liaison aérienne entre le Maroc et Israël est assurée à travers les deux hubs de l’aéroport Mohammed V de Casablanca et de l’aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv.

En juillet 2021 , El AI et Israir avaient déjà inauguré des dessertes entre Tel-Aviv et Marrakech, mais elles ont été suspendues à cause de la fermeture des frontières.

De nombreux partenariats en cours

Selon les estimations du ministère du Tourisme et du Transport aérien du Maroc, «le nombre de touristes israéliens qui visiteront le Maroc devrait passer de 50 000 à 200 000 après le lancement des vols directs entre le Maroc et Israël». Un chiffre confirmé par Zoubir Bouhout, expert du secteur touristique.

«Cette nouvelle liaison répond aux attentes de la communauté marocaine établie en Israël, qui entretient des liens forts avec son pays d’origine», a indiqué Royal Air Maroc dans son communiqué de presse.

Suite à la normalisation des relations entre les deux pays, dès 2021, les échanges bilatéraux entre les deux pays ont atteint 115 millions d’euros. Un chiffre qui devrait augmenter au vu des prochains partenariats économiques entre le royaume chérifien et l’État hébreu. En déplacement au Maroc jusqu’au 24 février, la ministre israélienne de l’Économie Orna Barbivai signera «un accord historique de coopération» afin de poser  «les bases économiques des relations commerciales entre le Maroc et Israël.»

À Casablanca, Rabat et Marrakech, la ministre doit rencontrer les ministres de l’Industrie et du Commerce, de l’Économie et des Finances et de l’Emploi, ainsi que des représentants des milieux d’affaires. Ces rencontres font suite à la toute première visite fin novembre 2021 du ministre israélien de la Défense Benny Gantz, qui s’est concrétisée par un important accord bilatéral de coopération sécuritaire et militaire.