Politique
Un soldat français, pendant l’opération Barkhane, à Gao, le 1er août 2019. © Benoit Tessier/REUTERS

Cet article est issu du dossier

France-Mali : Paris et Bamako à l’heure de la rupture

Voir tout le sommaire
Politique

Mali : Emmanuel Macron annonce le retrait militaire de la France et de ses partenaires européens

L’annonce a été faite ce jeudi 17 février par la présidence française par voie de communiqué. Les opérations Barkhane et Takuba vont entamer un « retrait coordonné du territoire malien ».

Par
Mis à jour le 17 février 2022 à 12:52

Emmanuel Macron, lors d’une rencontre avec les chefs d’États africains, le 16 février 2022 à Paris. © Sarah Meyssonnier/AP/SIPA

Neuf ans après avoir lancé l’opération Serval au Mali, la France se retire militairement du pays. « En raison des multiples obstructions des autorités de transition maliennes, le Canada et les États européens opérant aux côtés de l’opération Barkhane et au sein de la Task Force Takuba estiment que les conditions politiques, opérationnelles et juridiques ne sont plus réunies pour poursuivre efficacement leur engagement militaire actuel » au Mali, a annoncé la présidence française dans un communiqué rendu public quelques minutes avant le début d’une conférence de presse prévue ce jeudi matin à l’Élysée. Ils ont donc « décidé d’entamer le retrait coordonné du territoire malien de leurs moyens militaires respectifs dédiés à ces opérations ».

Les États européens et le Canada ont également annoncé leur intention de « poursuivre leur action conjointe contre le terrorisme dans la région du Sahel, notamment au Niger et dans le Golfe de Guinée, et ont engagé des consultations politiques et militaires avec eux dans l’objectif d’arrêter les paramètres de cette action commune d’ici juin 2022. »