Économie

Canaries : Las Palmas, escale portuaire obligée

Principale porte d’entrée de l’archipel depuis des siècles, la ville s’est imposée au fils du temps comme comme l’un des plus importants hubs portuaires de la côte ouest-africaine.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 11 avril 2022 à 15:09

Près de 1 million de conteneurs sont chargés et déchargés chaque année depuis les terminaux du port de Las Palmas, aux Canaries. © Europa Press via Getty Images.

Si les îles Canaries jouent depuis des siècles le rôle de plaque tournante commerciale dans l’Atlantique, elles le doivent en grande partie à leur statut fiscal, mais aussi et surtout à leurs ports. Idéalement situés sur les grandes routes maritimes orientées vers le sud et vers l’ouest, ils offrent une première escale au départ de l’Europe.

Dépassant sa réputation de principale porte d’entrée de l’archipel, acquise du temps où venait y charbonner les navires de la Navy britannique, Las Palmas est aujourd’hui l’un des principaux hubs portuaires de la sous-région, avec des activités bien plus diversifiées que celles du voisin marocain Tanger Med.

Puissant moteur de l’économie

Las Palmas reste leader sur les secteurs de la réparation, de l’avitaillement, en plus de voir passer 1 million de conteneurs par an sur ses terminaux, grâce entre autres à Mediterranean Shipping Company (MSC), qui