Archives

Sénégal : expulsion et délit de presse

Par - Muriel Signouret
Mis à jour le 31 octobre 2003 à 00:00

L’inquiétude gagne les journalistes en poste au Sénégal. Le 23 octobre, la correspondante de Radio France Internationale (RFI) à Dakar, Sophie Malibeaux, a été expulsée en raison d’un « traitement tendancieux de la question casamançaise ». Le même jour, ses confrères sénégalais se sont penchés sur la question de la liberté de la presse sur le thème des « Pratiques professionnelles et délits de presse ». Organisé par le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication, cet atelier avait pour but d’identifier les difficultés auxquelles les journalistes sont confrontés. Diffamation, atteinte au moral des populations, incitation à l’émeute, offense au chef de l’État sont autant de motifs invoqués par le Code de procédure pénale pour les envoyer devant les tribunaux.