Archives

Nouveau patron pour les Banques populaires

Par - Pascal Airault
Mis à jour le 4 février 2008 à 16:54

Mohamed Benchaâboune a été officiellement installé le 1er février à la présidence du groupe Banques populaires. Annoncée dès le 30 janvier par le quotidien économique marocain L’Économiste, confirmée à Jeune Afrique par des sources internes à l’établissement public, l’arrivée de Benchaâboune constitue une surprise alors que d’autres noms circulaient dans la presse, notamment ceux d’Adil Douiri, ancien ministre du Tourisme, et de Tarik Sijilmassi, président du directoire du Crédit agricole. Actuellement directeur général de l’Agence nationale pour la régulation des télécommunications (ANRT), dont il continuera à assurer l’intérim, Benchaâboune remplace Noureddine Omary, qui a fait valoir son droit à la retraite.
Âgé de 46 ans, ingénieur de Supélec Paris (École nationale supérieure des télécommunications), le nouveau président a entamé sa carrière en tant qu’expert auprès du Fonds monétaire international (FMI) avant d’accéder à différents postes de direction chez CGE Maroc (1990) et Alcatel Alsthom Maroc (1994). En 1996, il rejoint l’Administration des douanes pour y conduire l’important chantier de mise à niveau informatique, puis est nommé en 2003 à la tête de l’ANRT. Il hérite aujourd’hui d’un des plus beaux fleurons du secteur bancaire marocain, qui compte 2,5 millions de clients et plus de 600 agences dans le pays. Un établissement qu’il connaît bien pour avoir participé à la mise en uvre des principales réformes quand il en était directeur général adjoint entre 2001 et 2003.