Société

Fraude sur l’âge dans le foot : en Suède, l’« affaire » Silas Nwankwo

Le physique du footballeur nigérian et sa présentation dans un jeu vidéo laissent supposer qu’il aurait dissimulé sa vraie date de naissance. Les réseaux sociaux s’enflamment…

Mis à jour le 9 février 2022 à 15:27
Damien Glez

Par Damien Glez

Dessinateur et éditorialiste franco-burkinabè.

© Damien Glez

Quand il n’y a plus d’actualité footballistique, il y en a encore. Et quand un cas flagrant de fraude sur l’âge d’un footballeur laisse penser que la leçon est retenue, d’autres apparaissent de façon récurrente. Quelques jours après la clôture de la phase finale camerounaise de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), c’est le club suédois de Mjällby AIF qui alimente l’actualité du ballon rond africain.

Le 4 février, à grand renfort de chiffres, Hasse Larsson, directeur sportif de l’équipe de la ville de Sölverborg, présente sa nouvelle recrue nigériane, notamment sur Twitter : « 35 », le nombre de matchs de championnat joués par Silas Nwankwo en D1 nigériane, la saison passée ; « 19 », ses buts et « 8 », ses passes décisives au cours de ces confrontations – ce qui fait de lui le meilleur buteur du championnat ; « 2025 », l’échéance de son contrat au Mjällby AIF. Mais c’est un autre nombre qui interpelle les twittos, à la vue du faciès du footballeur dans son maillot noir et or : « 18 », son âge présumé…

À Lire La fraude sur l’âge, fléau persistant du football africain

 

Bronca sur les réseaux sociaux

Pour certains, les aspérités de son visage laissent imaginer un âge bien différent. L’internaute Doxell Jó Mut est catégorique : « C’est un mytho, c’est minimum 40 ans ce visage ». Faussement naïf, BangUijo rétorque : « 18 ans de carrière non plutôt ? ». Enthousiaste, Dr.E décrète : « Dorénavant j’ai 10 ans. » Manifestement blasé, @melschistad affirme que la question n’est plus de savoir si le joueur venu du club de Nasarawa United a 18 ans, mais « depuis combien d’années il a 18 ans ».

Deux dates de naissance

Si l’évaluation d’un âge sur simple photo est somme toute relative, et si les procès d’intention sont légion dans le domaine concurrentiel du foot, un autre élément vient troubler les sceptiques. D’après des captures d’écrans rapidement diffusées du jeu « Football Manager 2021 », Silas Nwankwo serait né le 11 juin 1996, ce qui lui conférerait l’âge de 25 ans et 7 mois. Certes, le fameux jeu de management sportif est réputé pointilleux et son édition 2022 affirme, cette fois, que le footballeur serait né le 12 décembre 2003. Il n’aurait alors que 18 ans et 2 mois, âge effectivement retenu par ses nouveaux employeurs suédois. Le journaliste Rasim Reiz promet une enquête approfondie…

Sur le continent des « né vers » où les parents mettent parfois du temps à déclarer les accouchements, les supercheries à la date de naissance ne sont pas une nouveauté. Dans le domaine du football, la suspicion est telle que des sites internet comme Vudaf publient des tops récurrents des « footballeurs africains qui ont l’air plus vieux que leur âge ». En 2020, le directeur de la West African Football Academy, Karel Brokken, a soutenu que « 95 % des joueurs africains trichent sur leur âge ». L’ancien milieu de terrain international Guirane N’Daw a renchéri en déclarant « [avoir] triché sur [s]on âge, comme 99 % des joueurs sénégalais ». Selon lui, « en Afrique, le joueur qui ne diminue pas son âge ne pourra pas être professionnel ».

Si de nombreux acteurs du ballon rond s’accommodent de cette fraude persistante au rajeunissement artificiel, la Confédération africaine de football (CAF) a commencé à estimer les âges osseux par des tests IRM, avant certaines compétitions de mineurs.