Économie

Cinq nouveaux membres rejoignent l’Eversheds Africa Law Institute

L’Eversheds Africa Law Institute (EALI) accueille cinq nouveaux cabinets d’avocats africains. Cette plateforme africaine de partage de connaissances et de services juridiques lancée par le cabinet d’avocats britannique Eversheds compte désormais 22 membres.

Par
Mis à jour le 23 janvier 2014 à 17:49

L’avocat Boris Martor est président du groupe Afrique du cabinet Eversheds. © Eversheds

L’Eversheds Africa Law Institute (EALI) a été rejoint par cinq nouveaux membres. Cette plateforme d’échange de savoirs doit permettre aux cabinets africains membres et aux clients internationaux et panafricains d’accéder à des bases de données et à un partage d’expertise à la fois sur un plan régional et international. L’EALI compte désormais 22 cabinets dans 20 pays du continent africain.

Lire aussi :

Eversheds poursuit son offensive africaine

Un diplôme pour les juristes Ohada à Paris

L’Ohada fête 20 ans de bouleversement de l’environnement des affaires

Les nouveaux cabinets membres sont HK Avocats au Bénin, Avocats Comores aux Comores, Nbendera & Nkhono au Malawi, K Solutions and Partners au Rwanda, et Pardiwalla Twomey Lablanche aux Seychelles, Koep & Partners en Namibie.

Ils rejoignent les dix-sept autres membres du Eversheds Africa Law Institute, présents en Angola, au Bénin, au Cameroun, au Ghana, en Cote d’Ivoire, au Mali, en Mauritanie, à Maurice, au Maroc, au Mozambique, en Namibie, au Nigeria, au Sénégal, au Sierra Leone, en Afrique du Sud, au Soudan et en Tunisie.

Programmes ambitieux

« L’EALI est devenue l’un des premiers réseaux d’avocats africains. De plus en plus de cabinets africains, partenaires depuis de nombreuses années, souhaitent s’inscrire et collaborer pour partager sur leur développement et accroitre leurs activités en Afrique de manière intégrée », a déclaré Boris Mator, responsable de l’EALI et président du groupe Afrique du cabinet d’avocats britannique Eversheds.

Outre EALI, la stratégie de développement en Afrique d’Eversheds, lancée en octobre 2013, s’est également traduite par l’ouverture de cinq bureaux en Afrique du Sud, à Maurice et en Tunisie. Le cabinet britannique a aussi annoncé son soutien, en tant que partenaire, à un diplôme universitaire « Juriste OHADA » dispensé conjointement par les universités Panthéon Assas et Paris 13.