Économie

Deuxième investissement pour Carlyle en Afrique

Par
Mis à jour le 24 janvier 2014 à 09:52

Le capital-investisseur américain Carlyle, coté au Nasdaq à New York, réalise son deuxième investissement en Afrique dans la société de logistique J&J, basée au Mozambique. Une opération réalisée en partenariat avec le sud-africain Investec.

Carlyle, le capital-investisseur américain, réalise sa seconde opération en Afrique à travers son fonds Carlyle Sub-Saharan Africa. Avec la banque sud-africaine Investec pour co-investisseur, le géant du private equity investit dans J&J, une société de logistique basée au Mozambique. La transaction, dont les détails financiers n’ont pas été dévoilés, devrait être conclue dans le courant du premier trimestre 2014.

Fondée en 1995 par Jens Christian Jensen, un homme d’affaires d’origine danoise, l’entreprise J&J est spécialisée dans le transport transfrontalier en Afrique, plus particulièrement le long du corridor de Beira, au Mozambique. Active en Zambie, au Mozambique et au Zimbabwe, la société dispose de 800 camions permettant le transport et l’entreposage de conteneurs.

Second investissement en Afrique

« Carlyle bénéficie d’une grande expertise dans la collaboration avec des sociétés opérant dans le secteur des transport et dispose parallèlement d’une profonde expérience des marchés émergents, Afrique incluse. J&J est particulièrement bien positionnée pour profiter de la rapide croissance en Afrique australe, notamment au Mozambique et en Zambie », a déclaré Marlon Chigwende le directeur et co-dirigeant du fonds africain de Carlyle.

Lire aussi :

Familles riches cherchent continent à adopter
Capital-investissement : le best-of 2013
Carlyle réalise son premier investissement au sud du Sahara

Alors que le fonds d’Investec dédié à l’Afrique, Invester Africa Frontier PE, réalise ici son septième investissement. Carlyle a investi en novembre 2012 dans le groupe Export Trading Group, un négociant tanzanien en matières premières agricoles. Il avait alors engagé 210 millions de dollars avec d’autres investisseurs.

Carlyle Group, qui gère 185 milliards de dollars d’actifs au travers de plus de 120 fonds avec 34 bureaux dans le monde, a lancé son premier fonds africain en 2011, doté de plus de 500 millions de dollars. Il entend investir dans des sociétés opérant dans les secteurs de la grande consommation, de la logistique, des services financiers, de l’agroalimentaire et de l’énergie.