Agroalimentaire

Coton : Sodeco dans l’impasse

Le coton assure 40% des entrées de devises du Bénin, et 90% de ses exportations agricoles. © Yannick Tylle/Corbis

Le gouvernement béninois peine à relancer l'activité d'égrenage de la Société de développement de coton (Sodeco), détenue à 17,5 % par l'homme d'affaires Patrice Talon, et dont elle a repris la gestion en novembre 2013.

Après sa décision, en novembre 2013, de reprendre la gestion de la Société de développement de coton (Sodeco), détenue à 17,5 % par l’homme d’affaires Patrice Talon, le gouvernement peine toujours à relancer l’activité d’égrenage. Patrice Talon maîtrisait l’ensemble de la filière du coton, de la production jusqu’à l’égrenage.

Lire aussi :

Coton : le Bénin reprend difficilement la main
Bénin : des champs de coton enfin revigorés
Bénin : la grande déception économique

Gestion difficile

Suite la mise à l’écart de l’homme d’affaires, accusé entre autre de mauvaise gestion, le gouvernement du président Boni Yayi éprouve des difficultés dans la gestion des activités d’égrenage.

D’après nos informations, les nouveaux chefs d’usine nommés par les autorités du pays (mais qui n’ont pas été reconnus par la justice) n’ont pas accès aux comptes de la société.

Par ailleurs, le gouvernement ne parvient pas non plus à trouver un accord avec les triturateurs, qui refusent d’acheter les graines de coton à 85 F CFA (0,12 euro) le kilo comme l’année dernière en raison de leur mauvaise qualité.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte