Économie

Sénégal, Burkina, Mali : quand les panneaux solaires arrivent en ville

Une étude montre que l’essor du solaire décentralisé, connu en zone rurale, est sous-estimé en zone urbaine. Une tendance qui bouscule des réseaux nationaux déjà fragilisés.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 26 janvier 2022 à 16:53

Des ingénieurs ougandais réparent les panneaux solaires d’une installation à 300 kilomètres de Kampala. © Stephen Wandera/AP/SIPA

Le marché des panneaux solaires est en plein essor sur le continent… mais pas forcément là où l’on s’y attendait le plus. Si nombre de projets et d’investissements concernent le milieu rural, le solaire décentralisé, non raccordé au réseau national, perce aussi largement en ville.

C’est le constat d’une étude de l’Institut français des relations internationales (Ifri) publiée le 18 janvier et réalisée à partir de l’analyse, via des méthodes de deep learning, de 2,4 millions d’images satellite de quatorze villes d’Afrique subsaharienne, dont Dakar, Ouagadougou, Bamako, Niamey mais aussi Lagos, Le Cap et Kampala, des villes pour la plupart déjà couvertes par le réseau national.