Société
Vente de maillots de l’équipe de football du Cameroun à Yaoundé, le 5 janvier 2022 © DANIEL BELOUMOU OLOMO/AFP

Cet article est issu du dossier

CAN : la fête du foot africain (enfin) célébrée au Cameroun

Voir tout le sommaire
Société

CAN – Côte d’Ivoire : Ibrahim Sangaré, l’Éléphant qui ira loin

Le coup de tête du joueur du PSV Eindhoven face à l’Algérie, le 20 janvier, a rappelé ses immenses qualités. De quoi peser face à l’Égypte lors du match de ce mercredi ?

Mis à jour le 26 janvier 2022 à 10:07

Le milieu de terrain ivoirien Ibrahim Sangaré célèbre le deuxième but de son équipe lors du match du Groupe E de la CAN contre l’Algérie au stade de Japoma, à Douala, le 20 janvier 2022. © CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Avec le Ghana, l’Algérie et le Nigeria éliminés du tournoi, le Sénégal qui n’a pas été convaincant lors de la phase de groupe, la Côte d’Ivoire semble jusqu’à présent être l’une des équipes les plus équilibrées parmi celles qui avaient été annoncées favorites. Cela est dû en grande partie au trio de milieux de terrain Franck Kessié, Jean-Michaël Seri et – le moins expérimenté du trio – Ibrahim Sangaré.

Puissance et finesse

Le jeune homme de 24 ans est à la fois physique dans sa couverture défensive et offensif dans le 4-3-3 privilégié par l’entraîneur Patrice Beaumelle. Cette combinaison unique de puissance et de finesse, de cran et d’ambition, alliée à sa taille de 1,80 m et à sa capacité de dribble, l’a placé au cœur de l’équipe de Côte d’Ivoire après qu’il a excellé cette saison avec son club, le PSV Eindhoven.

Le coup de tête de Sangaré lors de la victoire (3-1) contre l’Algérie jeudi 20 janvier a constitué un rappel catégorique de ses qualités dans la surface adverse. Il a également été à l’origine du but de Nicolas Pépé lors du match nul (2-2) contre la Sierra Leone, grâce à une passe parfaitement dosée. Dans la direction opposée, il sait se glisser dans la zone de l’arrière droit quand il le faut. Sur le terrain de Douala, très accidenté, Sangaré a fait preuve d’une grande régularité.

Il est l’un des meilleurs joueurs que j’ai vus, assure Alain Casanova, son ancien manager à Toulouse

Les fans de la Ligue 1 ne seront pas surpris. Sangaré a été sélectionné à 18 ans pour un transfert en France et il a excellé à Toulouse en 2017/2018, tandis que l’équipe réussissait à éviter la relégation, avant d’être transféré aux Pays-Bas en 2020.

Aujourd’hui, il est pressenti pour rejoindre la Premier League anglaise. « Je ne veux pas que ça lui monte trop à la tête, a déclaré son ancien manager à Toulouse, Alain Casanova, mais il est l’un des meilleurs joueurs que j’ai vus. »

La Côte d’Ivoire, grande favorite de la CAN

Les Éléphants peuvent se sentir un peu lésés pour avoir été récompensés par un adversaire difficile dans le Groupe 16, l’Égypte, alors qu’ils avaient terminé en tête du Groupe E. La Côte d’Ivoire reste la grande favorite de la compétition, mais ses faiblesses pourraient réapparaître. Malgré leurs récents progrès, les Ivoiriens sont arrivés en Afrique après une campagne de qualification ratée pour la Coupe du monde, perdue contre le Cameroun en novembre.

Bien qu’il n’ait fait que 20 apparitions pour son pays, Sangaré connaît aussi la douleur d’un échec en Coupe d’Afrique des nations, ayant débuté lors de la défaite aux tirs au but en quart de finale contre l’Algérie en 2019. Si la formidable menace offensive que représentent Wilfried Zaha, Nicolas Pépé et Sébastien Haller fait les gros titres, il y aura juste derrière eux un homme qui cherchera à conduire son pays au succès – enfin.