Politique

Congo : la date des obsèques de Guy-Brice Parfait Kolélas enfin fixée

Au terme d’une longue bataille familiale, l’opposant décédé le 22 mars 2021 va finalement être inhumé dans les prochains jours.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 17 janvier 2022 à 17:30

Les obsèques de Guy-Brice Parfait Kolélas auront lieu dans les prochaines jours. © MARCO LONGARI/AFP

Le 15 janvier, Nathalie, la veuve de Guy-Brice Parfait Kolélas, ses proches, ainsi que l’ensemble de la famille, ses frères, ses sœurs et ses enfants, ont fait savoir que les obsèques du président fondateur de l’Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki) auront lieu le 21 janvier.

Une seconde autopsie

La cérémonie sera organisée au cimetière du Bourget, ville où résident les Kolélas, dix mois exactement après le décès de l’opposant survenu aux premières heures du 22 mars 2021. Cette annonce fait suite à la décision prise le 14 janvier par le tribunal de Bobigny d’autoriser son épouse à récupérer la dépouille de ce dernier, conservée jusqu’alors à l’Institut médico-légal (IML) de Paris, afin de procéder à son inhumation dans les quinze jours.

Le corps de Guy-Brice Parfait Kolélas, décédé à 61 ans, était depuis de long mois au cœur d’une bataille familiale. Une partie de ses proches refusait en effet qu’il soit enterré sans que toute la lumière ne soit faite sur les causes de sa mort, officiellement attribuée au Covid-19, comme l’a confirmé une première autopsie. Une seconde autopsie a été demandée par la famille, dont les résultats ne sont toujours pas connus.

Emmenée par Lydie, la sœur de Guy-Brice Parfait Kolélas, et Gloria, l’ainée des enfants de son premier mariage, une partie de la famille voulaient d’abord connaître les conclusions des examens toxicologiques et anatomopathologiques réalisés avant d’autoriser une inhumation. Craignant que son époux « ne soit enterré comme un indigent », Nathalie s’était peu à peu désolidarisée au fil des derniers mois et n’a pas eu d’autre choix que d’assigner en référé le camp adverse. La justice française vient donc de lui donner raison et son mari va enfin pouvoir reposer en paix.