Archives

Pétrole ivoirien : CNR s’enlise

Par
Mis à jour le 6 juin 2006 à 12:41

Rien ne va plus pour CNR International, la société canadienne qui exploite le pétrole ivoirien. Après avoir rejeté accidentellement, selon les dires de dirigeants, l’équivalent de 885 barils de pétrole à la mer en mars, CNR a dû fermer trois de ses huit puits sur le champ de Baobab. La production du canadien est passée de 50 000 barils par jour (b/j) à moins de 31 000. Selon les experts, la société a tiré trop rapidement sur la nappe, ce qui a entraîné des remontées de sable. Le redémarrage des extractions sur les trois puits fermés ne pourra intervenir avant 2007, les délais d’attente pour la location des bateaux de forage devant intervenir sur le site étant extrêmement longs en raison d’une intense activité.