Politique

État de siège en RDC : l’inquiétant rapport confidentiel du ministre de la Défense 

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 12 janvier 2022 à 18:06

Le ministre de la Défense, Gilbert Kabanda. © DR

Critiqué par la commission défense de l’Assemblée nationale en septembre dernier, l’état de siège a fait l’objet d’un rapport en demi-teinte de Gilbert Kabanda. JA y a eu accès.

Les mois passent et la même question demeure : l’état de siège décrété par Félix Tshisekedi dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu le 6 mai 2021 produit-il réellement des résultats ? En septembre dernier, un rapport de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale dressait un premier bilan pour le moins mitigé, dénonçant une mesure prononcée « sans planification d’actions stratégiques, sans un montage financier conséquent et cohérent et sans définition d’objectifs militaires ».

Dans la tourmente ces derniers mois, accusé par certains élus de ne pas prendre en compte la détérioration de la situation, le ministre de la Défense a conduit, au mois de décembre, sa propre mission d’évaluation dans les provinces concernées. Du 23 novembre au 11 décembre, Gilbert Kabanda a effectué une tournée en trois étapes, à Goma, Beni puis Bunia, pour auditionner un large spectre de personnalités, des gouverneurs militaires aux acteurs de la société civile en passant par les différents commandants opérationnels et les chefs coutumiers.

Vantant une « auscultation soigneuse de l’état de siège », le ministre a compilé ses conclusions dans un rapport confidentiel transmis au Premier ministre, Sama Lukonde Kyenge.

De plus en plus d’arguments anti-siège