Politique

Sahara : Staffan de Mistura en tournée au Maghreb pour réaffirmer le rôle de l’ONU

Réservé aux abonnés
Par - à Casablanca
Mis à jour le 12 janvier 2022 à 16:35

Staffan de Mistura, envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara. © UN Photo/Jean-Marc Ferré

L’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara effectue, du 12 au 19 janvier, sa toute première tournée au Maghreb depuis sa nomination. Le processus de négociation, au point mort depuis 2019, peut-il être enfin réamorcé ?

Jusqu’au bout, la date de la première tournée au Maghreb du nouvel émissaire onusien pour le Sahara, Staffan de Mistura, sera restée secrète et/ou incertaine.

Attendu dans la région à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 19 janvier, le diplomate, qui a passé les dernières semaines à se « familiariser avec sa fonction », va débuter sa tournée par Rabat dès l’après-midi de ce 12 janvier et ira ensuite à la rencontre des dirigeants du Front Polisario dans les camps de Tindouf, puis Alger et enfin Nouakchott.

Quant à un éventuel détour par les provinces marocaines du sud, Laâyoune et Dakhla, le doute demeure. L’ordre de la tournée est en tout cas assez logique, car « une première visite au Maroc est normale, l’Algérie et la Mauritanie sont officiellement des observateurs, même si le royaume considère l’Algérie comme partie prenante du conflit », souligne Thierry Desrues, spécialiste du Maghreb et membre du Conseil supérieur de la recherche espagnol.

Selon ce dernier, le fait que le royaume « accepte de recevoir Staffan de Mistura en premier » apparaît comme « une concession du point de vue de Rabat, certainement appréciée par ses alliés et le secrétaire général de l’ONU, qui y verront un signe de bonne volonté et de modération ».