Politique
L’Hotel Fleuve Congo, à Kinshasa.

Cet article est issu du dossier

Les lieux secrets du pouvoir

Voir tout le sommaire
Politique

RDC : à l’hôtel Fleuve Congo, « la crème de la crème »

Réservé aux abonnés
Par - envoyée spéciale à Kinshasa
Mis à jour le 14 janvier 2022 à 11:44

L’hôtel Fleuve Congo à Kinshasa © hotel fleuve congo

« Dans les lieux secrets du pouvoir » (4/4). Si les palais présidentiels sont les symboles de la puissance des chefs d’État, d’autres édifices jouent un rôle primordial. C’est le cas du Fleuve Congo, dont les 22 étages au charme suranné dominent le cœur de Kinshasa.

Tout se joue dans l’ascenseur. Finis les faux-semblants, les grands airs adoptés dans le lobby. Dans les quatre antres aux murs mordorés de l’hôtel Fleuve Congo, le visiteur ne peut plus mentir. Là, coincé dans quelques mètres carrés, il faut révéler qui l’on est.

Vous appuyez sur le bouton du 5e, l’étage juste au-dessus de ceux réservés à l’administration ? C’est que vous n’êtes qu’un banal journaliste. Votre chambre est au 15e ? Tout indique que vous êtes un artiste en vue ou un businessman venu prospecter. Vous vous hissez au 20e ou au 21e ? Vous ne pouvez être que ministre, discret conseiller d’un puissant ou patron prospère. Le 22e et dernier étage est un must : s’y trouve la suite présidentielle.

De là-haut, la vue sur le gargantuesque fleuve Congo est incomparable. En face, il y a l’autre monde : Brazzaville, ses rares buildings et son pont. Revenez sur la rive kinoise, tournez la tête à gauche et juste derrière le mur surmonté de barbelés, vous apercevrez la résidence de l’ancien président, Joseph Kabila, avant que votre regard ne se perde dans la végétation. À droite, la villa blanche de l’ex-candidat à la présidentielle, Martin Fayulu, puis une partie de la Gombe, cette « République autonome » qui abrite des bâtiments officiels et les villas des plus riches des Kinois. C’est époustouflant.

Dire que l’on descend au Fleuve Congo, c’est comme voyager en business