Politique

Côte d’Ivoire : comment Alassane Ouattara a trouvé un poste à Marcel Amon Tanoh

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 6 janvier 2022 à 17:48

Marcel Amon Tanoh est désormais secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente. © © Issam Zejly

La nomination de l’ancien ministre des Affaires étrangères au Conseil de l’entente est le fruit de plusieurs mois de discussions menées par Alassane Ouattara. Explications.

Marcel Amon Tanoh s’est installé le 4 janvier dans ses nouvelles fonctions de secrétaire exécutif du Conseil de l’entente, institution sous-régionale basée à Abidjan, dont les membres sont la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Bénin et le Niger. Il succède à Patrice Kouamé, un autre « ami » d’Alassane Ouattara (ADO), avec lequel ce dernier a travaillé à la BCEAO ainsi qu’au sein du gouvernement de Félix Houphouët-Boigny, de 1990 à 1993.

« Selon le chef de l’État, il pourra dynamiser l’organisation et lui donner plus de visibilité », soutient-on du côté de la présidence ivoirienne, au sein de laquelle personne n’a été surpris par cette nomination. La cérémonie d’installation a été présidée par Alcide Djédjé, le ministre de l’Intégration africaine et de la Diaspora.

Ce qui n’est pas anodin, les deux hommes se connaissant bien. Marcel Amon Tanoh avait réhabilité cet ancien cacique de l’ère Laurent Gbagbo tombé en disgrâce à l’arrivée d’Alassane Ouattara au pouvoir en 2011. Depuis plusieurs mois, ce dernier réfléchissait à trouver un poste (d’abord à l’étranger) à son vieil ami de trente ans.

Système onusien