Cet article est issu du dossier

Le Mali face aux sanctions de la Cedeao

Voir tout le sommaire
Politique

Côte d’Ivoire-Mali : au cœur des discussions entre Alassane Ouattara et les émissaires d’Assimi Goïta

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 5 janvier 2022 à 16:01

Le ministre malien Abdoulaye Diop (à gauche) et le président ivoirien Alassane Ouattara, le 10 décembre 2021 à Abidjan. © DR

Le 3 janvier, le chef de l’État ivoirien a reçu au palais présidentiel des ministres du président de la transition malienne venus lui présenter leur nouveau chronogramme.

Les ministres Abdoulaye Diop (Affaires étrangères) et Abdoulaye Maïga (Administration territoriale) étaient à la tête de cette délégation. Ce dernier a exposé à Alassane Ouattara (ADO), qui était entouré de membres de son cabinet, les grandes résolutions des assises nationales dont, surtout, celle de prolonger la transition de cinq ans.

Il lui a détaillé le programme électoral à venir, à savoir un référendum constitutionnel en décembre 2023, un scrutin local en juin 2024, ainsi que des échéances législatives et sénatoriales en mai 2025. Ce plan devrait, selon le colonel Maïga, aboutir à la « restauration du Mali ». Abdoulaye Diop a quant à lui expliqué que ce chronogramme pourra être modifié en fonction de l’évolution de la situation.

Non catégorique