Politique

Tunisie : le mystère des derniers jours de Béji Caïd Essebsi

Réservé aux abonnés
Par - à Tunis
Mis à jour le 4 janvier 2022 à 15:50

L’ex-président tunisien Béji Caïd Essebsi, en juillet 2019. © Facebook/Présidence Tunisie

La ministre de la Justice demande l’ouverture d’une information judiciaire pour déterminer si l’ancien président tunisien, décédé en 2019, est bien mort de cause naturelle.

Le 28 décembre 2021, soit deux ans et demi après le décès de l’ex-président Béji Caïd Essebsi, la ministre tunisienne de la Justice, Leïla Jaffel, sur la base de soupçons d’empoisonnement, a demandé au parquet d’ouvrir une information judiciaire pour faire la lumière sur les circonstances de la disparition de l’ex-chef de l’État et de conduire les enquêtes pénales nécessaires sur toutes les personnes dont l’implication serait avérée.

Quand Béji Caïd Essebsi meurt à l’hôpital militaire de Tunis le 25 juillet 2019 au petit matin, le pays se prépare aux élections législatives et présidentielle d’octobre dans un contexte politique extrêmement tendu.