Politique

Tunisie : de quoi l’affaire Marzouki est-elle le nom ?

Réservé aux abonnés
Par - à Tunis
Mis à jour le 24 décembre 2021 à 17:28

Tunisia, Carthage : Tunisia’s President Moncef Marzouki at the Presidential Palace in Carthage on March 03, 2012 © Ons Abid © Ons Abid

Condamné le 22 décembre pour « outrage à la sécurité extérieure de l’État », l’ancien président est dans le viseur du pouvoir pour ses critiques contre le coup de force de Kaïs Saïed.

Dans la soirée du 22 décembre, les réseaux sociaux tunisiens commencent à s’agiter. La militante de la société civile et chef d’entreprise, Mouna Ben Halima alerte sur une information à peine diffusée par l’agence Tunis Afrique Presse (TAP) : la brève annonce que l’ancien président de la République (entre 2011 et 2014), Mohamed Moncef Marzouki a été condamné par contumace par le Tribunal de Première Instance de Tunis, à quatre ans de prison avec effet immédiat pour « outrage à la sécurité extérieure de l’État ».

Depuis la fin de sa carrière partisane et la perte de contrôle du parti Al Irada en 2019, l’ancien locataire de Carthage multiple les diatribes contre le pouvoir tunisien, notamment sur la chaîne Al-Jazeera. Proférées depuis l’étranger, elles n’ont jusqu’alors pas été accueillies avec beaucoup d’intérêt par l’opinion publique.