Politique
FBL-AFR-2017-FEATURE-BLACK AND WHITE A picture shows a girl holding an umbrella as a man somersaults at a beach in Libreville on the sidelines of the 2017 Africa Cup of Nations football tournament on January 15, 2017.
© GABRIEL BOUYS/AFP

Cet article est issu du dossier

Gabon : après le pétrole, des idées ?

Voir tout le sommaire
Économie

Gabon : Vanessa Adande, la copilote des PME

La fondatrice du cabinet de conseil financier Ellipsis, qui s’est imposé auprès des PME et filiales de multinationales à Libreville, mise sur une offre personnalisée de services et de formations.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 27 décembre 2021 à 14:11

capture-decran-2021-12-23-a-195933-592×296-1640603202

En franchissant chaque matin le portail du très chic immeuble de Gabon Mining Logistic, sur le bord de mer de Libreville, pour rejoindre son bureau du deuxième étage, Vanessa Adande mesure avec fierté le chemin parcouru depuis sept ans.

À Lire Croissance : Gabon, encore un effort

« J’ai débuté avec un tabouret et mon ordinateur posé sur les jambes », se rappelle la fondatrice du cabinet de conseil financier Ellipsis. Fort d’une quinzaine d’employés et d’un portefeuille annuel d’une quarantaine de clients essentiellement composé de PME et de filiales de multinationales, le cabinet s’est taillé une réputation dans le copilotage des entreprises et l’amélioration des processus de gestion.

Interface avec les banques

« Nous sommes leur directeur financier sans forcément être installé en leur sein, c’est très intéressant pour nous d’entrer dans la vie d’une PME et d’accompagner son dirigeant », confie l’experte-comptable.

J’ai débuté avec un tabouret et mon ordinateur posé sur les jambes

Moyennant un forfait mensuel, la clientèle bénéficie de services d’expertise comptable et de conseils en gestion financière. Ellipsis se positionne par exemple en interface avec la banque pour un prêt, ou avec les services des impôts en cas de contrôle fiscal.

À Lire Gabon : Alida Ndong Aboghe veut faire recette avec la culture bantu

Vanessa Adande entend pousser la logique jusqu’au bout et, d’ici à la fin de l’année, elle compte offrir une formation à la carte à ses clients qui souhaitent conserver la direction financière en interne alors qu’ils ne disposent pas des compétences requises.

Briseuse de tabous

Fille de Michaël Adande (patron de la Poste gabonaise), qui lui a transmis le goût du travail acharné, Vanessa Adande est née et a grandi au Gabon, avant de faire ses études en France, puis aux États-Unis. Après une expérience dans l’audit au sein de Deloitte, elle intègre le groupe Ecobank au Bénin, puis Pangola au Gabon, avant de créer Ellipsis, en 2014.

À Lire PME africaines : il y a une meilleure façon de les financer

Exigeante – elle reconnaît même avoir « un côté dictateur » –, la femme d’affaires a décidé de briser deux tabous. En souvenir de sa mère, elle a d’abord engagé une croisade contre la drépanocytose à travers la Fondation Louise, qu’elle préside. « Un Gabonais sur quatre est porteur de cette maladie génétique et peut la transmettre à ses enfants. Le principal frein réside dans le fait qu’on n’en parle pas », déplore-t-elle.

Et depuis 2020, elle anime une rubrique sur l’argent – « un autre sujet que les Africaines n’aiment pas aborder » – dans le talk-show féminin Le Chœur des femmes, sur Canal+ Afrique.