Politique

Éric Zemmour en Côte d’Ivoire : l’agenda très discret du candidat

Le candidat d’extrême-droite à la présidentielle française est à Abidjan ce 23 décembre. Un aller-retour express concocté par ses proches qui prend des allures de précampagne. 

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 23 décembre 2021 à 15:44

Eric Zemmour, lors d’un débat télévisé avec le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, le 9 décembre. © ISA HARSIN/SIPA

Éric Zemmour n’a pas annoncé son voyage en Côte d’Ivoire, mais son arrivée à l’aéroport d’Abidjan, le 22 décembre, accompagné de sa directrice « stratégique » de campagne, Sarah Knafo, n’est pas passée tout à fait inaperçue. Selon nos informations, le polémiste d’extrême-droite a quitté le lendemain l’hôtel Tiama, où il logeait, pour se rendre dès 10 h heure locale auprès des Forces françaises de Côte d’Ivoire (FFCI, ex-BIMA).

Réunion informelle

Il a prévu de s’entretenir jusqu’à 14 h 30 avec le 43ème bataillon d’infanterie de marine. Zemmour avait effectué une demande auprès du ministère français des Armées, qui l’a acceptée au nom de l’équité entre tous les candidats à la présidentielle, mais sous condition de ne pas communiquer sur cette visite. Il a cependant publié, à la mi-journée, sur ses réseaux sociaux un « message aux forces armées en opérations », promettant une « attention particulière aux moyens qui [leur] seront alloués » s’il est élu et confirmant ainsi sa présence à Abidjan.

À Lire Éric Zemmour, une névrose algérienne

Puis, il assistera cet après-midi, à partir de 15 h, dans le quartier de Biétry (commune de Marcory), à une réunion informelle autour d’une vingtaine de Français vivant en Côte d’Ivoire – un restaurant a été privatisé pour l’occasion. Durant ces débats, il compte recueillir leurs revendications et prendre le pouls de leurs attentes. La communauté française installée dans le pays vote en effet traditionnellement à droite.

Toujours selon nos informations, un homme est, entre autres, à la manœuvre : Jean-Michel Lavoizard. Cet ancien officier des Forces spéciales françaises, patron de la société Aris-Intelligence et contributeur au site d’extrême-droite Boulevard Voltaire, est l’une de ses portes d’entrées en Côte d’Ivoire. Installé à Abidjan depuis plusieurs années, il a organisé la réunion et élaboré la liste des invités. Il a d’ailleurs dîné avec Zemmour le 22 septembre. Contacté par JA, il n’a pas donné suite à nos sollicitations.