Politique

RDC : le récit de l’accident de voiture de Joseph Kabila

Le 19 décembre, l’ancien président a vu son véhicule quitter la route alors qu’il rentrait d’une sortie dans son domaine de Kingakati. Les dégâts matériels sont impressionnants, mais il s’en est sorti indemne. « Jeune Afrique » a reconstitué les faits.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 21 décembre 2021 à 23:44

Joseph Kabila, en janvier 2018. © Kenny-Katombe Butunka/REUTERS

Il était environ 17h30, samedi 19 décembre, lorsque la Peugeot 404 kaki a quitté la route. Joseph Kabila, assis côté passager, revenait d’une balade sur ses terres de Kingakati accompagné de son chauffeur. Ils se trouvaient à l’intersection menant à la maison de l’ancien président quand l’un des freins a lâché, faisant perdre au conducteur tout contrôle sur l’engin.

La voiture de collection, datant de 1974, a fait au moins trois tonneaux avant de s’arrêter. « Ni l’état de la route, qui est parfaitement asphaltée, ni la vitesse ne sont en cause, précise un proche de Joseph Kabila. C’est une défaillance du véhicule. »

Fan de conduite

Les dégâts matériels sont impressionnants mais les deux occupants de la Peugeot sont indemnes. Une unité mobile du Centre hospitalier moderne Marie-Olive-Lembe-Kabila, que l’ancienne première dame a inauguré il y a un an et demi et qui est situé à moins de trente minutes des lieux de l’accident, a été dépêchée sur place. Joseph Kabila a subi un examen complet avant de pouvoir retourner chez lui, où il poursuit un traitement antitétanique. Son chauffeur souffrait quant à lui de quelques égratignures.

À Lire RDC : Joseph Kabila, le gentleman-farmer

Depuis, l’ancien président a repris « normalement » ses activités, selon le même proche. Il a notamment reçu plusieurs membres de sa plateforme politique, le Front commun pour le Congo (FCC), et est apparu dans une vidéo, debout, entouré de Jean-Marie Kassamba, le patron de Télé 50, une chaîne de télévision appartenant à la famille Kabila, et Moïse Ekanga, un membre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) occupant le poste de secrétaire exécutif du Bureau de coordination et de suivi du programme sino-congolais.

Alors qu’il aime avaler les kilomètres tant à moto qu’en voiture, c’est la première fois que Joseph Kabila a un accident de la route. Récemment, il a notamment fait l’aller-retour à Johannesburg par la route afin de soutenir son mémoire. Cette fois-là, c’était lui qui était au volant et il avait choisi un véhicule plus robuste que ses deux voitures anciennes : un Land Rover Defender.