Économie

Gabon – Air France : Afrijet contre Goliath sur la ligne Libreville-Paris

Réservé aux abonnés
Par - Envoyée spéciale à Libreville
Mis à jour le 23 décembre 2021 à 12:34

Christian Vernet (à g.) et Marc Gaffajoli lors du vol inaugural du 16 décembre 2021. © Afrijet

Depuis la mi-décembre, le transporteur gabonais, associé au français La Compagnie, propose un vol direct Libreville-Paris en classe affaires, un créneau dominé par Air France. Pourra-t-il se faire une place ?

Malgré les répercussions du Covid-19 sur le secteur aérien, Afrijet met le cap sur Paris. Depuis le 16 décembre, l’entreprise basée à Libreville propose, en partenariat avec le français La Compagnie, des liaisons directes deux fois par semaine entre Libreville et Orly à bord d’un Airbus A321Neo aménagé pour accueillir 76 passagers en classe affaires.

Sur ce créneau, Air France propose trois allers-retours Paris-Libreville par semaine avec un Boeing 777-300ER, offrant jusqu’à une cinquantaine de places en business et une vingtaine en premium economy.

Qualité de service

Sur cette ligne, Afrijet et La Compagnie tablent non seulement sur une « prestation full business » mais également sur l’atout prix, avec des billets proposés à partir de 1,9 million de F CFA (2 900 euros) pour un aller-retour. Un tarif inférieur de moitié à ceux pratiqués par Air France pour un vol similaire (5 600 euros en moyenne par A/R). « Nous allons tâcher de démontrer que qualité de service n’est pas nécessairement synonyme de tarification prohibitive », explique à Jeune Afrique Marc Gaffajoli, administrateur d’Afrijet.

Afrijet, aux fonds propres de 5,5 millions d’euros (données 2020), est dirigée depuis 2010 par Marc Gaffajoli, diplômé de l’Essec et ancien consultant chez Capgemini. La Compagnie, transporteur français 100 % classe affaires, est dirigé par Christian Vernet, vétéran de l’aérien, passé par UTA, Corsair et Hop!-Brit Air (filiale régionale d’Air France).

Nous avons des coûts variables mesurés et beaucoup plus de souplesse que d’autres acteurs du secteur

En 2020, Afrijet revendiquait un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros pour une perte de 3,4 millions d’euros, contre 50,6 millions d’euros de revenus en 2019 pour un bénéfice de 1,8 million d’euros. La Compagnie, pour sa part, est contrôlée par Dreamjet, holding au capital social de 84 millions d’euros que préside Christian Vernet. En 2019, La Compagnie revendiquait un chiffre d’affaires de 61 millions d’euros.